Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Qualité de vie numérique : Le Maroc gagne 13 places et se classe 71ème en 2022    Les Alumni de l'ISCAE discutent du Made in Morocco    Les exportateurs qataris s'ouvrent au Maroc    Le street workout s'invite à Essaouira    Marathon international de Marrakech : Plus de 10.000 athlètes attendus    Matches préparatoires U23 : Les Marocains rechutent face à leurs homologues sénégalais    Benzerti : Le coach ''volant'' débarque à Alger !    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit    Larache : Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    «Grands concerts de Rabat» : Une clôture en beauté    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Tokyo: Akhannouch représente le roi Mohammed VI aux funérailles de Shinzo Abe    Séoul et Washington entament des exercices navals conjoints    Inde: Les services 5G devraient couvrir tout le pays en deux ans    Russie: plusieurs morts dans une fusillade    Législatives en Italie : victoire historique de l'extrême droite selon les sondages à la sortie des urnes    Aziz Akhannouch arrive à Tokyo pour les funérailles de Shinzo Abe    Assemblée Générale des Nations Unies : Le Maroc continue d'engranger les victoires sur le front du Sahara    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    Maroc – Paraguay : L'heure et les chaînes pour suivre la rencontre    Focus : Le golf marocain se hisse au niveau des grands    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    Made in Morocco : KITEA s'engage à porter son sourcing local à 38% !    Maroc : Collins Aerospace fête ses 10 ans d'implantation    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce lundi 26 septembre    Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l'Homme Aïcha Ech-Channa    El Jadida: une jeune femme donne naissance à des quadruplés    L'humoriste Amine Radi convole en justes noces    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Rassemblement à Paris de l'opposition algérienne : une militante molestée et violentée par la police    62ème Anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire : Un partenariat d'exception entre le Maroc et le pays d'Akwaba    Les Espagnols exigent des réparations après Maroc-Chili    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Un partenariat vert dans le pipe entre le Maroc et l'Union européenne    Algérie: le patron de Ennahar condamné à 10 ans de prison ferme    Sahara    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Caravane médicale au profit des habitants de la commune d'Ouled Mataa    Sahara : José Manuel Albares réfute les élucubrations algériennes    Tanjazz 2022: en images, la clôture de la 21e édition du festival    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    Littérature itinérante. « D'une culture à l'autre »    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Premier "Moussem Aknari" de Sidi Ifni sous le signe de la valorisation du fruit du cactus
Publié dans MAP le 29 - 07 - 2011

Sous le signe de la valorisation du fruit du cactus, la province de Sidi Ifni a abrité son premier "Moussem Aknari d'Ait Baâmrane "avec la ferme ambition de mettre en valeur cette plante et ses dérivés et favoriser de meilleures conditions de production et de commercialisation".
Selon ses organisateurs, le Moussem est une opportunité pour faire connaitre le figuier de barbarie d'Ait Baâmrane, l'une des espèces les plus réputée pour sa qualité et son goût et mettre en exergue l'apport de cette plante en tant que source de revenu pour une bonne partie de la population rurale de cette jeune province.
Une série d'exposés et d'ateliers ont ainsi permis d'évoquer les moyens nécessaires pour favoriser les conditions de production, de récolte et de commercialisation du fruit de cactus, ainsi que les voies pour sa valorisation afin d'en faire un levier de développement local.
Les experts présents ont relevé, à cette occasion, la particularité du figuier de barbarie, seule plante à s'accommoder des conditions climatiques arides du Sud, énumérant au passage ses atouts nombreux, allant des fruits frais, à valoriser, entre autres, dans un cadre "Bio", aux technologies d'extraction de molécules utiles pour la diététique et la cosmétique, en passant par une multitude de produits de terroir à haute valeur ajoutée.
Dans le cadre du programme de valorisation de cette plante, plusieurs actions ont été entreprises par les pouvoirs publics, notamment en termes de désenclavement routier des zones de production, d'encouragement des producteurs à s'organiser au sein de coopératives et d'assistance pour créer de meilleures conditions de récolte, de conditionnement et de commercialisation des figues de barbarie.
Le cactus représente dans les provinces du sud du Royaume une ressource fourragère de premier ordre depuis plusieurs siècles avec plus de soixante mille hectares situés dans un rayon de moins de cent kilomètres autour de Guelmim.
Aujourd'hui, les figues de barbarie sont un fruit de saison, et de saison courte. L'effort de valorisation tend à étaler la consommation dans le temps, notamment par la transformation des fruits en conserves.
Une autre piste majeure de valorisation consiste à optimiser la quantité de fruits frais du figuier de barbarie, consommée durant la saison.
L'enjeu est énorme: plus de 500.000 tonnes de fruits sont produits dans la région sud, dont près de 90 pc périssent sur pied, faute de logistique adéquate pour leur conditionnement et en raison du faible développement du marché.
Dans ce sens, l'Agence pour le développement des provinces du Sud a conçu et fait construire, dans le cadre de son programme Cactus, quatre lignes de conditionnement de figues fraîches (lavage, brossage, désépinage, calibrage, emballage) à installer dans la station de conditionnement du Cactopôle de Guelmim qui sera pourvue, indique-t-on, aussi d'une chaîne de froid et d'une logistique appropriées.
Selon des statistiques officielles, la superficie totale du Cactus au Maroc a doublé durant les deux dernières décennies, passant de 45.000 ha au début des années 90 à 110.000 ha aujourd'hui. Près de 85 pc de la superficie est plantée par les agriculteurs des zones rurales et 15 pc par le ministère de l'Agriculture et le Haut commissariat aux Eaux et Forets.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.