Industrie. Le Maroc, un des pays les plus compétitifs au monde (Mezzour)    Pape François: "Le leadership spirituel et les Prières du Roi Mohammed VI nous sont précieux"    Coupe de la CAF (finale): RSB/Orlando Pirates, pour consacrer la suprématie des clubs marocains sur la scène africaine    Météo Maroc: temps chaud avec chergui local ce vendredi 20 mai    Relance touristique : Akhannouch préside une réunion de travail    Légalisation électronique: un projet de décret adopté    La place boursière casablancaise clôture à l'équilibre    «Jaw Jab» de la troupe du théâtre national de Mohamed Eljam présentée en Italie    Ibenge « fier » de jouer la finale de la Coupe de la CAF avec Berkane    Coupe du monde 2022 / Arbitrage : Jayed et Zourak ''qualifiés'' au Mondial !    Aziz Akhannouch préside une réunion de travail sur la relance du tourisme    Blink Pharma annonce sa première levée de fonds auprès d'Azur Innovation Fund    L'établissement de relations « stables et de confiance » avec le Maroc est « primordial » (ministre espagnol)    Jeu d'échecs : Casablanca abrite bientôt la « Chess Week »    Elespanol.com révèle comment le Citizen Lab a utilisé de «faux positifs» pour provoquer le scandale «Catalangate»    Blé: le stock national du Maroc couvre quatre mois    Covid-19 au Maroc: 124 nouveaux cas, aucun décès    Variole du singe: les Marocains doivent-ils s'inquiéter ?    Maroc: tout ce qu'il faut savoir sur le congé de paternité    Erdogan déterminé à contrer l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'OTAN    Liban: La BM et l'ONU accordent 10 millions de dollars pour le port de Beyrouth    Accès à l'information sur la migration: Bouayach met en avant à New York le rôle des institutions nationales des droits de l'homme    Gabon: Aubameyang annonce sa retraite internationale    MAS : Le bel hommage des Massaouis à leur joueur Djedje Franck Guiza !    Adhésion à l'UE: L'Ukraine dénonce un traitement dégradant de certains pays européens    Les opportunités d'affaires au Maroc dévoilées aux opérateurs sud-coréens    Palestine-Canada / ACIA : les vins fabriqués en Cisjordanie ne sont pas d'Israël    Achraf Hakimi se confie sur son amitié avec Mbappé (VIDEO)    Fusillade de Buffalo: Le parquet ouvre une enquête sur le rôle des réseaux sociaux    Cours des devises du jeudi 19 mai 2022    Direction de la prison locale Tiflet 2: « Le détenu (M.L.H) n'a déclaré aucune grève de la faim »    Le Maroc et la Belgique veulent renforcer leur coopération dans le domaine de l'emploi    [ Interview ] Tout sur le grand retour de Jazzablanca (vidéo)    Musique Andalouse. Un concert aux couleurs de l'Espagne et du Maroc    Inclusion économique des jeunes : L'INDH montre la voie à Boulemane    Pass vaccinal ou test PCR pour accéder au territoire    Interpellation du suspect impliqué dans le vol d'une agence bancaire à Casablanca    Douanes : Des recettes records de 111,2 milliards DH en 2021    Football : le Marocain Aymen Barkok remporte l'Europa League    Video : un lapsus de l'ex-président américain George W.Bush fait le tour de la toile    Jazzablanca 2022 : Le programme dévoilé    Rabat : Hommage à l'écrivain jordanien Mustafa Alqorna, pour son roman "Chaos dans le jardin du diable"    «Ateliers de l'Atlas» 2022 : Un appel à projets lancé    Michel Fugain en «Causerie musicale» à Casablanca    Exploration gazière: Chariot lève 25,5 millions de dollars pour son projet Anchois    Mise en place d'une plate-forme numérique destinée pour les étudiants de retour d'Ukraine    La Russie expulse 85 diplomates de France, d'Espagne et d'Italie    La 15ème édition de Jazzablanca Festival du 1er au 3 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



PAM pour et PJD contre, le scénario fou du vote de confiance
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 04 - 2017

Le grand oral de Saâd Eddine El Othmani vendredi au Parlement ne sera pas une partie de plaisir
Saâd Eddine El Othmani fera vendredi prochain son baptême de feu au Parlement. Le nouveau chef de gouvernement doit présenter le programme gouvernemental devant les parlementaires des deux Chambres afin d'obtenir l'investiture du gouvernement. A priori, le chef de l'Exécutif dispose d'une majorité numérique confortable au Parlement (240 députés à la première Chambre). Les six partis de la majorité, à savoir le Parti de la justice et du développement (PJD), le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Mouvement populaire (MP), l'Union socialiste des forces populaires (USFP) et le Parti du progrès et du socialisme (PPS) devaient donc tous donner leurs voix à Saâd Eddine El Othmani. Le hic, c'est que les parlementaires du PJD font régner le suspense quant à leur position. Le groupe parlementaire du parti est toujours sans président alors que les orientations du secrétaire général du parti, l'ancien chef de gouvernement Abdelilah Benkirane, pourraient être déterminantes. Il a déjà rencontré les membres du bureau du groupe parlementaire à la première Chambre.
Une deuxième rencontre entre Benkirane et les députés du parti pourrait avoir lieu la veille du vote de confiance au Parlement. Il faut dire que le PJD traverse une zone de turbulences depuis quelque temps, tiraillé entre plusieurs courants. Le secrétariat général du parti donne l'impression d'être divisé et des voix au sein de cette instance, la plus importante après le conseil national, commencent à se lever appelant à observer une neutralité vis-à-vis du gouvernement paradoxalement conduit par le même parti. C'est le cas de Abdessamad Sekkal, président de la région de Rabat-Salé-Kénitra et Monsieur communication interne au sein du parti, qui a publiquement appelé les siens à «prendre leurs distances avec le gouvernement». Le grand oral de Saâd Eddine El Othmani vendredi au Parlement ne sera pas donc une simple formalité et les parlementaires risquent de créer la surprise. Dans ce sens plusieurs scénarios restent parfaitement possibles.
Le premier devrait voir le chef de gouvernement obtenir les voix des parlementaires des six partis composant la majorité parlementaire. Le deuxième scénario concerne le désistement d'une partie ou de l'ensemble des 125 députés du PJD sachant que le refus de 70 parmi eux est suffisant pour mettre El Othmani en difficulté. Le troisième scénario concerne le vote du Parti authenticité et modernité (PAM) en faveur du programme gouvernemental. C'est un scénario fou et difficile certes, mais pas impossible. Si le PAM s'est déjà positionné dans l'opposition au lendemain des dernières élections législatives, le parti a joué un rôle dans l'arrivée de Habib El Malki (USFP) à la présidence du perchoir. Alors que le PJD et le PPS avaient voté blanc, le PAM avait donné ses voix pour l'actuel président de la Chambre des représentants. Dans tous les cas, la séance du vendredi prochain sera déterminante pour la suite. Elle devra permettre surtout de connaître à quel point les Pjdistes soutiennent le chef de gouvernement qui est également président de leur conseil national.
Ce que dit la Constitution
L'investiture du gouvernement intervient après le vote de confiance des membres de la première Chambre. Si le chef de gouvernement présente son programme devant les membres des deux Chambres, ce sont les députés de la première qui auront le dernier mot. Ainsi, l'article 88 de la Constitution stipule qu'après la désignation des membres du gouvernement par le Roi, le chef de gouvernement présente et expose devant les deux Chambres du Parlement réunies le programme qu'il compte appliquer.
Ce programme doit dégager les lignes directrices de l'action que le gouvernement se propose de mener dans les divers secteurs de l'activité nationale et notamment, dans les domaines intéressant la politique économique, sociale, environnementale, culturelle et extérieure.
Ce programme fait l'objet d'un débat devant chacune des deux Chambres. Il est suivi d'un vote à la Chambre des représentants. Le gouvernement est investi après avoir obtenu la confiance de la Chambre des représentants, exprimée par le vote de la majorité absolue des membres composant ladite Chambre, en faveur du programme du gouvernement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.