L'OMS appelle à l'interdiction des tests de virginité    DGSN : La vidéo de tentative de viol qui circule sur les réseaux remonte à 2016    Tariq Ramadan reconnait avoir eu des rapports sexuels avec deux plaignantes    Retrait américain d'un traité nucléaire : John Bolton à Moscou pour explications    Italie : Rome maintient son budget mais promet à l'UE de contenir la dette    Nouveau modèle du développement : Résultats du brainstorming de Skhirat (Document)    Khashoggi : Ankara parle d'un meurtre « planifié », la presse implique MBS    Le Maroc décide l'expulsion des migrants stoppés devant Melilla    Télémédecine : Lancement des premières activités de téléconsultations    Andalousies Atlantiques. Raymonde El Bidaouia et Hajja El Hamdaouia en "cœur" à Essaouira    Régions. L'Etat tient ses promesses    IAM: la Data accélère la croissance    Sanchez, VRP du Maroc auprès de l'UE    Botola Maroc Telecom D1 : L'Ittihad de Tanger tarde à décoller    Partenariat : CFC signe un protocole d'accord avec Shanghai    Attijariwafa bank : Deux nouveaux Espaces Libre service Bancaire à Agadir et Tiznit    Tennis de table : Le Maroc au 30e Championnat arabe prévu du 2 au 8 novembre à Tunis    Météo : Temps passagèrement stable dès mardi    Real Madrid / Lopetegui: « Je serai encore l'entraîneur demain »    Coin de l'expert    Tourisme. L'embellie pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Meknès    Inondations dans l'Aude : 200 millions d'euros de dégâts    Transformation numérique : L'industrie 4.0 en débat à l'Ecole Centrale Casablanca    Le prince Moulay El Hassan préside la cérémonie de remise des prix SM le Roi Mohammed VI de saut d'obstacles    Le Wydad de Casablanca s'imposé à domicile face au Mouloudia d'Oujda    Culture et identité : quels défis à relever?    « Visa for Music » dévoile la sélection officielle    Abdelwahab Doukkali expose ses «génies» à Bab Rouah    Edito : Exercice particulier    Le conseil communal de Mohammedia destitue son président PJD    Tanger Med : Plusieurs opérations de trafic de produits de luxe avortées    Pour avoir provoqué un accident de la route en état d'ébriété : Un brigadier-chef placé en garde à vue à Béni Mellal    Mouhcine Malzi, artiste jusqu'aux tripes    Ramed. 2019, l'année de la fin des galères ?    Kamal Lahlou : La participation du Maroc aux JOJ à Buenos Aires a été très honorable    Des Centres de santé défaillants    Divers    Séminaire international sur le rôle des Parlements et des CES d'Afrique face aux défis de la migration    News    Tenue à Asunción de la première session des consultations politiques Maroc-Paraguay    La Russie réitère sa volonté d'approfondir sa coopération avec le Maroc    Le choc OCK-Raja débouche sur un nul    Jack Lang : Ceux qui ont suscité la polémique contre l'enseignement de l'arabe sont en vérité des xénophobes et leurs arguments sont absurdes    Le conte populaire marocain, un patrimoine humain authentique et millénaire au bord de l'extinction    La rareté du lectorat pèse lourdement sur la chaîne du livre    L'Affaire Khashoggi et la main de Washington…    Malgré les aveux saoudiens, Trump et l'UE réclament plus de détails sur le meurtre de Khashoggi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Careem et deux syndicats de taxis signent le début d'une belle aventure
Publié dans Les ECO le 21 - 07 - 2018

Faisant l'objet de discussions profondes depuis le mois de mai, Careem et deux des syndicats principaux des taxis au Maroc signent un protocole d'accord pour œuvrer - enfin - en paix.
Offrant des services de réservation de voitures avec chauffeurs dans la région MENA, Careem vient d'opérer un rapprochement avec deux syndicats de taxis au Maroc qui s'est soldé par la signature d'un protocole d'accord avec l'Union Nationale des Taxis (UNT) et le Syndicat Démocratique des Transports (SDT). Parapher un accord avec les «principaux» syndicats des taxis au Maroc réjouit la société Careem. Il est à dire que ce pas traduit la détermination qu'ont eue les deux parties pour enterrer la hache de guerre ! «Oubliant les conflits qui nous séparaient auparavant, cet accord souligne notre engagement à travailler main dans la main avec les taxis afin d'améliorer les services du secteur des transports au Maroc», lance Ibrahim Manna, directeur général des marchés émergents chez Careem. Et d'ajouter : «Je souhaite la bienvenue aux taxis marocains et aux nouveaux capitaines de taxi au sein de la grande famille Careem».
Du côté des deux signataires, la réelle valeur dudit protocole d'accord est de faciliter la vie aux clients des taxis. Ces deux syndicats, qui représentent respectivement 5 000 taxis (UNT) et 1 700 taxis (SDT) à travers le territoire national, vont fédérer leurs affiliés autour de ce projet structurant. Le protocole d'accord portera dans un premier temps sur la ville de Casablanca avec la volonté, partagée par toutes les parties, d'élargir prochainement ce partenariat aux autres villes du royaume. Grace à cet accord signé entre la compagnie basée à Dubaï, l'Union Nationale des Taxis (UNT) et le Syndicat Démocratique des Transports (SDT), qui représentent respectivement 5.000 et 1.700 taxis à travers le pays, les casablancais pourront dès aujourd'hui commander un taxi en quelques clics. «Avec Careem, nos conducteurs vont pouvoir bénéficier davantage de matériels et d'un certain nombre de services proposés par l'entreprise. Cette union apporte en outre une réelle valeur ajoutée à la population Casablancaise, qui souffre de réels problèmes au niveau du transport», affirme Samir Faraby, vice-secrétaire général du SDT.
Pour sa part, Abdelmajid Malhin, secrétaire de l'UNT pour la région Casablanca-Settat, a souligné que les membres ont exprimé leur souhait de profiter des applications de transport disponibles et faire partie intégrante du concept de Smart City. «Ensemble, nous avons fait le choix d'une application forte et fiable. Nous estimons que Careem est la seule entreprise avec laquelle nous pouvons travailler sereinement aujourd'hui», assure Malhin.
En vue d'améliorer la qualité du service et répondre aux exigences des clients, les chauffeurs «professionnels» assisteront à des formations organisées par Careem. Careem promet de tout faire pour tenir sa promesse d'un client «Merta7» comme le mentionne le slogan de la marque au Maroc !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.