ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Banque privée : Les principaux requis de succès    Festival Gnaoua et Musiques du Monde : 22 ans déjà !    Vidéo – WAC-ESS : Les supporters enflamment les gradins du complexe Moulay-Abdallah    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Messi remporte le sixième Soulier d'or de sa carrière    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad évite le pire    Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Santé. Plus de 3,8 millions de rendez-vous en ligne    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Careem et deux syndicats de taxis signent le début d'une belle aventure
Publié dans Les ECO le 21 - 07 - 2018

Faisant l'objet de discussions profondes depuis le mois de mai, Careem et deux des syndicats principaux des taxis au Maroc signent un protocole d'accord pour œuvrer - enfin - en paix.
Offrant des services de réservation de voitures avec chauffeurs dans la région MENA, Careem vient d'opérer un rapprochement avec deux syndicats de taxis au Maroc qui s'est soldé par la signature d'un protocole d'accord avec l'Union Nationale des Taxis (UNT) et le Syndicat Démocratique des Transports (SDT). Parapher un accord avec les «principaux» syndicats des taxis au Maroc réjouit la société Careem. Il est à dire que ce pas traduit la détermination qu'ont eue les deux parties pour enterrer la hache de guerre ! «Oubliant les conflits qui nous séparaient auparavant, cet accord souligne notre engagement à travailler main dans la main avec les taxis afin d'améliorer les services du secteur des transports au Maroc», lance Ibrahim Manna, directeur général des marchés émergents chez Careem. Et d'ajouter : «Je souhaite la bienvenue aux taxis marocains et aux nouveaux capitaines de taxi au sein de la grande famille Careem».
Du côté des deux signataires, la réelle valeur dudit protocole d'accord est de faciliter la vie aux clients des taxis. Ces deux syndicats, qui représentent respectivement 5 000 taxis (UNT) et 1 700 taxis (SDT) à travers le territoire national, vont fédérer leurs affiliés autour de ce projet structurant. Le protocole d'accord portera dans un premier temps sur la ville de Casablanca avec la volonté, partagée par toutes les parties, d'élargir prochainement ce partenariat aux autres villes du royaume. Grace à cet accord signé entre la compagnie basée à Dubaï, l'Union Nationale des Taxis (UNT) et le Syndicat Démocratique des Transports (SDT), qui représentent respectivement 5.000 et 1.700 taxis à travers le pays, les casablancais pourront dès aujourd'hui commander un taxi en quelques clics. «Avec Careem, nos conducteurs vont pouvoir bénéficier davantage de matériels et d'un certain nombre de services proposés par l'entreprise. Cette union apporte en outre une réelle valeur ajoutée à la population Casablancaise, qui souffre de réels problèmes au niveau du transport», affirme Samir Faraby, vice-secrétaire général du SDT.
Pour sa part, Abdelmajid Malhin, secrétaire de l'UNT pour la région Casablanca-Settat, a souligné que les membres ont exprimé leur souhait de profiter des applications de transport disponibles et faire partie intégrante du concept de Smart City. «Ensemble, nous avons fait le choix d'une application forte et fiable. Nous estimons que Careem est la seule entreprise avec laquelle nous pouvons travailler sereinement aujourd'hui», assure Malhin.
En vue d'améliorer la qualité du service et répondre aux exigences des clients, les chauffeurs «professionnels» assisteront à des formations organisées par Careem. Careem promet de tout faire pour tenir sa promesse d'un client «Merta7» comme le mentionne le slogan de la marque au Maroc !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.