La RSB assure à Berkane avant la confirmation à Alexandrie    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    La Cour des Comptes publie son rapport sur les services publics en ligne    Flash hebdomadaire    Bouskoura. Mort par asphyxie de 3 ouvriers dans un canal des eaux usées    Coopération bilatérale : Bourita s'entretient avec son homologue libérien    Rabat : Arrestation d'une quadragénaire qui vendait illégalement, des boissons alcoolisées    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    49ème édition du cycle de conférences de la Fondation Attijariwafa bank : Valeurs éthiques et vivre-ensemble au centre des échanges    Le Festival international de musique andalouse à Casablanca    1er numéro du «Bulletin du patrimoine de Marrakech et de sa région»    Journée internationale : La diversité biologique célébrée à Rabat    L'Arabie Saoudite intercepte des missiles visant la Mecque et Djeddah    Service militaire : Le nombre de candidats dépasse toutes les espérances    Casa Transport lance les travaux d'une trémie au niveau de Ghandi    Huawei ne cédera pas à la pression de Washington, assure son fondateur    Les professeurs universitaires annoncent un grève nationale    P&G renouvelle son opération solidaire "Iftar Saem"    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Casablanca-Settat : Destruction de 56 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation    L'ancien ministre RNIste, Taieb Bencheikh, n'est plus    CAN2019. Mascotte, plateforme de vente de billets... l'organisation s'active    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Kylian Mbappé élu meilleur joueur du Championnat français    La CGEM octroie son Label RSE à Géocycle Maroc    Le CESE donne la parole aux citoyens    Abdelhak Zerouali, le maître du monodrame    US – Iran : Téhéran minimise les risques de conflits malgré les menaces américaines    Les sans-papiers protestent à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle    Salon Viva Technology. Quid de l'offre Maroc ?    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie    Edito : INDH évolutive    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    WhatsApp attaqué par Pegasus    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mawazine2019: Du Hip Hop à l'OLM Souissi
Publié dans L'observateur du Maroc le 23 - 04 - 2019

Quatre grandes figures du rap: BigFlo & Oli, Dadju, Orelsan et Future se produiront les 23 au 24 juin sur la scène de l'OLM Souissi, à l'occasion de la 18 ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde qui se tient sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, ont annoncé les organisateurs ce mardi 23 avril 2019.
Pendant ces deux jours, la scène de l'OLM Souissi sera consacrée aux mots et au flow et l'ambiance sera garantie, a indiqué l'Association Maroc Culture dans un communiqué, précisant que sous le signe des lyrics et de la tchatche, c'est la formation Bigflo & Oli qui tiendra la vedette, dimanche 23 juin, pour un concert qui promet de faire des étincelles.
Les deux frères toulousains Florian et Olivio sont le plus jeune duo hip-hop de l'Hexagone à avoir signé un contrat discographique en 2014, note le communiqué, rappelant qu'adoubé par Akhenaton en personne, bluffé par leur verve, le groupe a rapidement sorti son premier album, La Cour des Grands , devenu disque d'or et de platine.
Depuis, Bigflo & Oli enchaîne les collaborations, avec Stromae, Busta Rhymes ou Joey Starr, a affirmé la même source, ajoutant que sorti fin 2018, leur dernier album, La vie de rêve , est un disque émouvant, plein de phases, de rimes et de pur hip-hop. Aucun doute : Bigflo & Oli n'est plus seulement le plus jeune groupe de rap français, il est aussi l'un des meilleurs, ont estimé les organisateurs.
Le même soir, c'est un autre rap, tout aussi bourré de talents, que livrera Dadju , a indiqué le communiqué. Chez ce crooner de 29 ans, né en Seine-Saint-Denis et d'origine congolaise, la musique est une affaire de famille. Son père chantait dans le groupe de Papa Wemba et son frère n'est autre que le célèbre Maître Gims !
En solo depuis 2016, après une première expérience réussie dans le duo The Shin Sekaï, Dadju sort l'année suivante son premier album, Gentleman 2.0. Le disque, certifié triple platine, est porté par huit singles qui deviennent tous des hits, dont le fameux titre Ma Fierté enregistré avec la collaboration de Maître Gims et Alonzo. « Révélation française de l'année » durant les NRJ Music Awards 2018, Dadju retrouve son grand frère pour la reprise de Bella Ciao, aux côtés de Vitaa, Slimane et Naestro. Une version au succès gigantesque ! Le lendemain, lundi 24 juin, l'OLM accueillera un ovni du rap. Depuis ses débuts fulgurants sur Internet en 2008, avec plus d'un million d'internautes accrochés à ses clips retentissants, Orelsan est devenu une icône de la scène française, a relevé la même source.
Les performances de l'artiste sont à la hauteur de sa réputation : son deuxième album Le Chant des sirènes a été certifié double disque de platine et a reçu deux Victoires de la Musique. Quant à son troisième et dernier album solo, La fête est finie, c'est un véritable carton. A la clé : un disque de diamant, trois Victoires de la Musique et une tournée mondiale sold out incluant les Etats-Unis et le Canada.
Une autre star incontournable, l'Américain Future sera également à l'honneur la même soirée, selon les organisateurs qui relèvent qu'après un marathon flamboyant en 2015 avec trois mixtapes et un album de haute volée, l'Américain Future, originaire d'Haïti, a frappé un énorme coup en 2017 en sortant deux albums coup sur coup, hissés à la première place du Billboard US. Un exploit historique pour celui que les critiques considèrent comme l'artiste le plus intéressant de la scène rap Outre-Atlantique. Et pour cause : sous son flow élastique et sa lenteur énergique, Future navigue entre la Dungeon Family des années 1990 et la trap-music moderne. Résultat : son style unique plaît à un public de plus en plus large. Créé en 2001, le festival Mawazine-Rythmes du Monde, dont la 18-ème édition se tiendra du 21 au 29 juin 2019, est le rendez-vous incontournable des amateurs et passionnés de musique au Maroc. Avec plus de 2 millions de festivaliers pour chacune de ses dernières éditions, il est considéré comme le deuxième plus grand événement culturel au monde. Organisé chaque année pendant neuf jours, Mawazine offre une programmation riche et exigeante qui mêle les plus grandes stars du répertoire mondial et arabe, faisant des villes de Rabat et de Salé le théâtre de rencontres exceptionnelles entre le public et des artistes de renom.
Très engagé dans la promotion de la musique marocaine, Mawazine consacre plus de la moitié de sa programmation aux talents de la scène nationale. Porteur des valeurs de paix, d'ouverture, de tolérance et de respect, le festival propose un accès gratuit à 90% de ses festivaliers, faisant de l'accessibilité des publics une mission essentielle. Il est en outre un soutien majeur à l'économie touristique régionale et un acteur de premier plan dans la création d'une véritable industrie du spectacle au Maroc. Créée en 2001, Maroc Cultures est une association à but non lucratif qui s'est fixée pour mission principale de garantir aux publics de la région de Rabat-Salé-Kénitra une animation culturelle et artistique d'un niveau professionnel digne de la capitale du Maroc.
En écho aux valeurs fondamentales de la politique de développement de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Maroc Cultures concrétise cette noble mission via le Festival Mawazine Rythmes du Monde ainsi que différentes manifestations, colloques pluridisciplinaires, expositions d'art plastique et concerts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.