«Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Assurer la continuité des services dans le respect des règles de sécurité    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Rabbah met l'accent sur le rôle des investissements pour assurer la sécurité énergétique    Non à un gouvernement de compétences ou de salut national    Aziz Akhannouch: Les exportations de produits agricoles totalisent 17,5 milliards de DH jusqu'à présent    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Hyperpuissance    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La culture, un réconfort en crise en période d'anxiété
Publié dans Albayane le 08 - 04 - 2020

Dans cette période de crise, le coronavirus met en évidence la nécessité de la culture pour les communautés. Lorsque des milliards de personnes sont physiquement séparées, c'est la culture qui les rapproche, elle est le lien qui les unit.
Elle leurs apporte réconfort dans cette période d'anxiété. Alors qu'ils comptent dessus pour les aider à traverser cette crise, il faut rappeler que le secteur culturel souffre terriblement à l'état actuel. De nombreux pays ont fermé leurs musées, salles de spectacle et autres lieux culturels en vue de stopper la pandémie de coronavirus y compris le Maroc.
La culture actuellement se déplace en partie sur le net, et sur les réseaux sociaux, où, circulent de nombreuses vidéos postées par des artistes et des musiciens de renommée mondiale qui se produisent gratuitement pour leurs voisins, ainsi que pour des personnes en ligne. Plusieurs utilisent leurs talents artistiques pour diffuser des informations importantes sur le coronavirus.
En effet, plusieurs communautés sont isolées dans leurs maisons et dans leurs appartements, mais se réunissent pour chanter, jouer de la musique, danser et même projeter des films depuis les fenêtres et les balcons, comme en Italie, en France, au Liban… et même au Maroc.
Il est à noter que, plusieurs musées, salles de concert et d'autres institutions culturelles, en cette période de confinement, ont généreusement ouvert leurs portes en ligne, proposant des visites virtuelles gratuites de leurs collections et diffusant gratuitement des spectacles en streaming. Les bibliothèques, y compris les cinémathèques, ont également ouvert leurs collections au public. En outre, pour des millions de personnes dans le monde, l'accès à la culture par des moyens numériques reste hors de portée.
Alors que le monde s'efforce de faire face au danger immédiat de la pandémie, il est désormais nécessaire de mettre en place des mesures pour que la culture soit accessible à tous, en ligne et hors ligne aux communautés qui n'ont pas accès à l'internet. Elles n'ont jamais été aussi nombreuses à compter sur la culture et le divertissement pour traverser cette crise, sauf qu'il ne faut pas oublier que la culture souffre aussi.
De nombreux artistes et créateurs, en particulier ceux qui travaillent dans l'économie informelle sont désormais incapables aujourd'hui de joindre les deux bouts, et encore moins de créer de nouvelles œuvres d'art. De nombreux sites du patrimoine mondial sont désormais fermés, ce qui aura également un impact social et économique sur les communautés qui vivent sur ces sites et dans leurs environs.
Le Coronavirus a mis à l'arrêt de nombreuses pratiques du patrimoine culturel immatériel avec des conséquences importantes pour la vie sociale et culturelle des communautés partout dans le monde, et la fin de cette pandémie n'est pas pour bientôt, à bon entendeur.
Omayma Khtib


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.