Et revoilà Benkirane, le retour!    MCA/OCDE : Convention de partenariat pour l'amélioration des pratiques dans l'enseignement secondaire    Vaccin anti-grippal: le risque de pénurie se précise    France: voici les modalités du confinement    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    BAM: hausse du crédit bancaire en septembre    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Covid-19 au Maroc : De nouveaux chiffres inquiétants    Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    David Fischer parle des relations Maroc-USA dans le Washington Times    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Le président Erdogan a reçu un message du roi Mohammed VI    Le journaliste Driss Ouhab est décédé du Covid-19    CRI de Casablanca-Settat : 37 MMDH d'investissements approuvés à fin septembre    MCA-Morocco prolonge les dates de préparation des offres    Taxe de solidarité : Benchaaboune campe sur ses positions    Les éclaircissements de Abdelouafi Laftit    Tanger : Inauguration du siège de la Maison méditerranéenne du climat    Alerte – Afrique : Les Africains doivent se préparer à une 2e vague    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Ahmed Amsrouy Belhassane, un grand capitaine de l'industrie s'en va    Anticiper la brutalité : Un reconfinement ciblé est à nos portes    France. Avignon : un homme équipé d'une arme de poing abattu par la police    France : Nouvelle attaque au couteau évitée in extremis à Avignon    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Edito : Diplomatie    Météo: temps assez ensoleillé ce jeudi au Maroc    Botola Pro / D1 : Youssef Fertout s'engage avec le Rapide Club Oued Zem    Ligue des champions : Dortmund n'a plus d'âme, la faute à Lucien Favre ?    Premier but de Ziyech avec Chelsea (VIDEO)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Coronavirus: nouvelles guérisons au Raja    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire de corruption à IAAF: Lamine Diack, écope de 4 ans de prison
Publié dans Albayane le 17 - 09 - 2020

L'ancien patron de l'athlétisme mondial Lamine Diack a été condamné mercredi à Paris à quatre ans de prison, dont deux ferme, pour son implication dans un réseau de corruption voué à cacher des cas de dopage en Russie.
Cinq ans après le scandale, le Sénégalais de 87 ans, figure de l'univers sportif et président de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), de 1999 à 2015, a été reconnu coupable de corruption active et passive et abus de confiance. Il a aussi écopé d'une amende de 500.000 euros.
Vêtu d'un boubou blanc, il a écouté sans réagir le jugement et a quitté libre la salle d'audience, laissant ses avocats, William Bourdon et Simon Ndiaye, annoncer qu'ils faisaient appel d'une décision «injuste et inhumaine».
Parmi les six prévenus, la peine la plus lourde a été prononcée contre son fils, Papa Massata Diack, resté à Dakar et qui avait refusé de comparaître au procès en juin: celui qui dirigeait le marketing à l'IAAF a été condamné à cinq ans ferme et un million d'euros d'amende. Le tribunal a maintenu le mandat d'arrêt à son encontre. Son avocat a annoncé qu'il ferait appel.
Concernant Lamine Diack, la peine répond à la «gravité des faits de corruption qui vous étaient reprochés», lui a lancé la présidente de la 32e chambre correctionnelle, Rose-Marie Hunault. «Vous avez gravement porté atteinte à la lutte contre le dopage» et «violé les règles du jeu de la compétition sportive».
Dans cette affaire qui a secoué le monde du sport, les Diack étaient jugés pour avoir permis de retarder, à partir de fin 2011, des procédures disciplinaires à l'encontre d'athlètes russes soupçonnés de dopage sanguin.
Derrière cette indulgence, un deal rocambolesque, reconnu par Lamine Diack durant l'enquête et confirmé par le tribunal: le renouvellement de contrats de sponsoring et de diffusion de l'IAAF avec la banque d'Etat russe VTB et la télévision publique RTR, et 1,5 million de dollars pour financer l'opposition politique au Sénégal. Au procès, Lamine Diack, qui avait été décoré au Kremlin fin 2011, avait fait volte-face sur ce financement politique.
Pour le tribunal, les procédures disciplinaires avaient été retardées entre 2011 et 2014 pour au moins six athlètes russes contraints de payer.
Des violations «d'autant plus graves qu'elles ont permis à certains athlètes de participer aux JO-2012 et même de remporter des médailles» avant d'être déchus pour dopage, comme Kirdyapkin (50 km marche), ou Zaripova (3.000 m steeple), a relevé le tribunal.
Durant le procès, Lamine Diack avait concédé que les sanctions avaient été étalées mais il en allait pour lui de la survie financière de l'IAAF, un argument qui n'a pas convaincu le tribunal.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.