Les USA n'ont fait que dire tout haut ce que pensent les autres Etats et le Conseil de sécurité    L'envoyé US pour la lutte contre l'antisémitisme salue la «vision de paix» de SM le Roi    Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    Procès à distance : Quelque 6.421 affaires mises au rôle du 12 au 15 janvier    Situé à Casa Anfa : Un Institut «nouvelle génération» sur le digital verra bientôt le jour    «En 2020, l'offshoring marocain a montré sa capacité exceptionnelle à résister»     Brand & Image et Kam Global Strategies annoncent le premier partenariat stratégique en RP    Recherche & Développement : le Maroc joue la carte des réseaux intelligents    Profitant du nul entre la Libye et le Niger : La RDC prend seule la tête du groupe B    Le sélectionneur du Zimbabwe accuse le Cameroun de sorcellerie !    Masque en tissu : voici les nouvelles recommandations    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Une nouvelle émission rendant hommage à la diversité culturelle    «Le discours de la folie dans le patrimoine arabe et occidental»    Virus Covid mutant: Le Maroc se ferme à l'Australie, le Brésil, l'Irlande et la Nouvelle Zelande    Norvège. Le vaccin Pfizer fait 23 morts    Eliminatoires Afrobasket (Tunisie, 17-21 février 2021) : Stage de l'équipe nationale seniors    Maroc/Etats-Unis : Echange de distinctions au sommet des deux Etats    Déclaration de Houcine Ammouta : « La victoire face au Togo est d'une importance capitale dans la course au titre »    RNI Academy, une nouvelle structure pour la formation des élus de demain    La BAD compte sur le Maroc pour développer son indice    Véhicules acquis à l'étranger : Les droits d'immatriculation peuvent être payés en ligne    Performance du secteur privé : La CGEM lance la 4ème édition de son baromètre    Euromed : Quel avenir ?    Régime fiscal : Oxfam appelle à la réduction des inégalités    Mondial de Handball 2021 : Le Maroc s'incline face à l'Islande (23-31)    Nouvelle variante du Covid: le Maroc suspend ses vols en provenance de plusieurs pays    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Crainte d'un choc environnemental suite à la reprise des industries    Evolution du coronavirus au Maroc : 473 nouveaux cas, 460.144 au total, lundi 18 janvier 2021 à 18 heures    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    L'Inter dompte la Juventus    Narcotrafic et émigration clandestine dans la nasse    Maroc/Etats-Unis : David Fischer rend hommage au Maroc et à son Roi (vidéo)    Recours au financement externe " maîtrisé et soutenable "    El-Jadida comme champ de signes et de représentations    Dakhla consacrée "Région de rêve 2021"    David SERERO. « Je souhaite monter la première troupe d'Opéra Royale du Maroc »    Sahara : Le Togo exprime son "soutien total" à la souveraineté du Maroc    Devant la « perplexité vaccinale », diversifier les sources pour sortir de la dépendance    Les Lions de l'Atlas partent à la défense de leur titre    L'Islam de France se dote d'une «charte de principes»    Deux ans et demi de prison pour le patron de Samsung, rejugé pour corruption    Une journée très particulière à Washington    Accords d'Abraham. Que fera Joe Biden de l'héritage de Donald Trump?    Inédit sur 2M : Découvrez qui sera «Ahssan Pâtissier» dès le 26 janvier    La nouvelle ère en Europe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La grande mosquée de Tanger
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 10 - 2006

De par son emplacement géographique privilégié, Tanger a, depuis plusieurs siècles, attisé les convoitises des étrangers. Carthaginois, Romains, Phéniciens, Vandales, Espagnols, Portugais et Anglais se sont disputé la souveraineté de la ville.
Carrefour des civilisations, au croisement de la Méditerranée et de l'océan Atlantique, la ville de Tanger a été profondément influencée par les différentes dynasties qui s'y sont succédé. Son histoire remonte à plusieurs siècles.
Selon la mythologie grecque, elle aurait été fondée par le géant "Antée", fils de Poséidon (Dieu de la mer) et de la déesse Gaia personnifiant la terre. Elle devrait son nom à Tingo ou Tinga, épouse de son fondateur. Les Phéniciens ont beaucoup marqué l'histoire de la ville, qui regorge des vestiges dont les nécropoles d'Aïn Dalia et de Djebila. Après une présence phénicienne, la ville a été occupée par les Cartaginois, qui en firent un comptoir, Tingi. A la chute de Carthage, Tanger est rattachée à la Maurétanie et devient ainsi une colonie romaine liée à la province d'Espagne. Vers le IIIème siècle, la ville est à son apogée. Elle devient la capitale de la Maurétanie Tingitane.
A l'issue du retrait des Romains à la fin du IIIème siècle, Tanger tombe dans l'oubli. Il a fallu attendre l'avènement des premiers conquérants musulmans au VIIIème siècle pour que la ville renaisse. C'est de cet endroit qu'en 711, Tariq Ibn Ziad a commencé la conquête d'Al-Andalous. D'ailleurs, le détroit de Gibraltar (Jabal Tarik) porte aujourd'hui son nom.
Sous le règne des Almoravides et des Almohades, Tanger servira également de base pour la reconquête d'Al-Andalous et son ralliement à l'empire du Maroc.
A partir du XVème siècle, la ville va connaître une longue série d'occupations étrangères, portugaise et espagnole entre autres. Elle s'enrichira de grandes constructions notamment religieuses. Elevée à l'emplacement d'un vieux temple romain, la grande mosquée de Tanger est l'une des édifices spirituels les plus importants de la ville.
Lors de l'occupation portugaise, cette mosquée a été transformée en église. En 1684, elle fût rendue au culte de l'Islam par le Pacha Ali Ben Abd Allah.
Le Sultan alaouite Moulay Ismaïl fit édifier une nouvelle mosquée. Des travaux de reconstruction, de restauration et d'agrandissement y ont été effectués sur ordre du Sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah, qui a également fait édifier une medersa face à la mosquée.
Lors du règne du Sultan Moulay Slimane (1812-1817), une nouvelle opération de réhabilitation et de rénovation l'a mise en valeur. Caractérisé par la simplicité et la beauté de son architecture, cet édifice religieux comporte une porte monumentale, richement décorée d'entrelacs, de mosaïques et de faïences.
Le 11 avril 1947, une date marquant un événement de taille dans l'histoire du Royaume.
Feu S.M.le Roi Mohammed V a prononcé son discours historique dans les jardins de la Mendoubia. Après quoi, le défunt Souverain a présidé la prière dans la grande mosquée de la ville.
En 1962, Feu Sa Majesté Hassan II a donné ses instructions pour la restauration et l'agrandissement de ce lieu de prière. En 2001, suite à la visite qu'il y a effectuée, SM le Roi Mohammed VI a donné ses instructions pour entreprendre une nouvelle opération de rénovation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.