Un marocain remporte le marathon de Poitiers-Futuroscope    Le Maroc et l'Espagne préparent l'opération Marhaba    L'ex-manager de Stan Lee arrêté pour abus de faiblesse    Marouane Chamakh prend sa retraite    Explosion des droits d'importation du blé tendre    Les Berkanis à un pas du sacre    Rwanda : La journée de l'Afrique célébrée en présence du Maroc    Ftour d'Al Bayane: Empathie, retrouvailles et partage    Une réaction curieusement ingrate!    La FRMF gèle les activités des intermédiaires qui y sont accrédités    Euromoney livre sa lecture des principales tendances du marché : Des perspectives prometteuses pour les années à venir    Témoignages assemblés par Lhoussine Elliaoui    Inde: «NaMo» rempile pour un second mandat…    Festival de Cannes : La Palme d'or attribuée à « Parasite », du Sud-coréen Bong Joon-ho    Aïd Mouhoub: talent et humilité à équidistance    Gambie et Zambie au menu des Lions de l'Atlas    Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Banque privée : Les principaux requis de succès    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Othmani en Ethiopie pour un sommet extraordinaire de l'UA
Publié dans La Nouvelle Tribune le 16 - 11 - 2018

Les chefs d'Etat et de gouvernements africains se retrouvent, samedi à Addis-Abeba, pour un sommet extraordinaire dédié exclusivement à la réforme institutionnelle de l'Union africaine en vue de décider d'une nouvelle approche dans le fonctionnement de l'Union et de ses organes.
La réforme de la Commission de l'UA (Structure et portefeuilles des hauts dirigeants de la Commission, sélection des hauts dirigeants de la Commission, cessation des fonctions de hauts dirigeants de la Commission de l'UA, réformes financière et administrative y compris de la gestion de la performance), le mandat de l'Agence de développement de l'UA (AUDA), la division du travail entre les Etats membres, la Commission de l'Union africaine, les organes de l'UA et les organisations continentales, ainsi que le renforcement du mécanisme d'évaluation par les pairs (MAEP), seront au menu de cette session extraordinaire.
Cette réforme institutionnelle lancée en 2017 à Addis-Abeba, devra prendre forme lors de ce sommet extraordinaire dans l'attente de l'examen de la question importante du renforcement du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union qui sera conclu après l'examen prochain du rapport de la retraite du CPS tenue au Caire et les recommandations qui l'accompagneront.
Cette réforme de l'institution panafricaine doit être au service du citoyen africain, conformément à la vision du Maroc qui «veut contribuer à l'émergence d'une Nouvelle Afrique : une Afrique forte, une Afrique audacieuse qui prend en charge la défense de ses intérêts, une Afrique influente dans le concert des Nations», comme l'avait souligné SM le Roi Mohammed VI dans le discours que le Souverain avait adressé au 29eme sommet de l'UA de juillet 2017.
C'est dans le cadre de cette vision que le Maroc n'a cessé lors des séries de réunions préparatoires à ce Sommet aussi bien au niveau du Comité des Représentants Permanents, qu'au niveau du Conseil exécutif, de plaider pour une Afrique stable et prospère au service de la femme et de l'homme africains avec une attention très particulière à la jeunesse.
Dès l'entame des réunions préparatoires à ce sommet, la délégation marocaine a souligné l'impératif de la responsabilité élargie, la bonne gouvernance et la reddition des comptes en tant que qualités requises d'un leadership d'une institution réformée, efficace et efficiente.
Conformément à la vision du Maroc de l'institution panafricaine au service du citoyen africain, la délégation du Royaume présidée par l'Ambassadeur Mohammed Arrouchi, Représentant Permanent auprès de l'UA et de la CEANU, a mis en exergue l'impérieuse nécessité de la mise en oeuvre du triptyque responsabilité élargie, bonne gouvernance et reddition des comptes en tant que piliers principaux de la réforme de l'Union africaine.
Le Maroc a insisté également pour que la sécurité, la stabilité, le développement et la prospérité du citoyen africain demeurent les principes directeurs de tout processus de réforme de l'Union africaine, tout en soulignant l'importance de la dimension opérationnelle du processus intergouvernemental qui doit reposer une structure adaptée et outillée.
D'un autre côté, le Maroc s'est inscrit positivement dans le processus de transformation institutionnelle avec une responsabilité opérationnelle améliorée de l'Agence de développement de l'Union africaine (AUDA), appelée à servir de mécanisme d'aide et d'appui au service de l'intégration africaine sur le plan régional et continental.
Dans ce cadre, la Mission du Maroc à l'UA a insisté lors des réunions préparatoires du sommet que cette nouvelle agence doit coordonner la mise en œuvre des projets de développement communs relevant du plan décennal de l'Agenda 2063 et renforcer la capacité de Etats membres et des organismes régionaux à exécuter les programmes prioritaires au niveau du Continent et fournir l'assistance technique pour la mise en œuvre des politiques communes.
Sur un autre volet, le Maroc a mis le point sur le dysfonctionnement «confirmé» dans la gestion administrative et financière de l'Union africaine qui entrave l'efficacité de l'Institution sensée servir le citoyen africain, tout en plaidant pour la bonne gouvernance, la transparence et la reddition des comptes.
Concernant la question importante du Fonds pour la paix, le Royaume a également insisté sur «l'impératif de la clarté et de la bonne gouvernance» dans la gestion du fonds pour la Paix de l'Union africaine, «loin de toute instrumentalisation politique».
Pour rappel, c'est sur ordre de SM le Roi Mohammed VI, que le Chef du Gouvernement, Saâd Dine El Otmani, se rend ce vendredi à la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, pour présider la délégation marocaine devant participer aux travaux du 11-ème Sommet extraordinaire de l'Union Africaine (UA) qui se penchera sur la réforme institutionnelle de l'Union.
Selon un communiqué du Département du Chef du gouvernement, ce sommet extraordinaire abordera nombre de propositions de réforme ayant trait aux aspects institutionnels, administratifs et financiers de l'UA, ainsi qu'autres points inscrits à l'ordre de jour du Sommet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.