Un Monde Fou    Coupe Zayed : Le Raja se qualifie pour les quarts de finale    SM le roi Mohammed VI reçoit Antonio Guterres au palais royal de Rabat    La folle équipée du Raja de Casablanca    Un couple marocain meurt dans l'incendie d'un bâtiment en Italie    Hausse du nombre de travailleurs migrants à l'échelle mondiale    Foire régionale des produits du terroir, du 14 au 17 décembre à Taza    L'APRAM célèbre ses 20 ans d'existence    La Cour béninoise de répression des infractions économiques et du terrorisme menacerait-elle l'Etat de droit ?    Carlos Ghosn, l'empereur déchu de l'automobile    L'Iran déterminé à poursuivre ses essais de missiles    Divers    Madrid menace d'assumer le maintien de l'ordre en Catalogne    La commission des accords commerciaux du Parlement européen emboîte le pas à celle des affaires extérieures : Une évidence    Marcelo Gallardo Stratège et idole de River Plate    Valverde : Nous voulons aider Dembélé    Ronaldo : J'aimerais que Messi vienne en Italie    Rkia Derham : L'accord sur la ZLEC, un pas prometteur    Le secret de la longévité des tortues géantes des Galapagos    Rencontres de concertation au sujet des colonies de vacances    Lancement à Kénitra d'un modèle de classes d'enseignement préscolaire    « Ou ana ? », la campagne en faveur des mères célibataires    Insolite : Bague perdue    L'OCP Policy Center devient le "Policy Center For The New South"    Azoulay appelle les Souiris à s'enquérir des intérêts de leur cité    Open Innovation 2018 : BMCI s'engage avec 3 startups à l'issue de son programme    Fès : Convention pour la création d'"une école de deuxième chance" dans l'ancienne médina    Khashoggi désigné "personnalité de l'année" par le Time    Une secousse sismique a été ressentie à Al Hoceima    Migrations: Présentation à Marrakech d'un Manifeste sur les droits des femmes    «Si Dieu nous prête vie» de Intissar Haddiya présenté à Casablanca    Une exposition dédiée à sa «période africaine» : A la rencontre de Mohammed Kacimi au MuCEM de Marseille    Le Festival «Le Morocco Adventure Film» se déroulera à la Villa des arts de Rabat    Cinq grandes professionnelles du cinéma créent la Fondation Tamayouz    Comment l'affaire Hamieddine met le PJD dans la tourmente ?    Afrique. L'intégration des marchés financiers s'impose    Raja-Al Ismaily en 16è de finale retour de la Coupe arabe des clubs champions : Un match sous haute pression    L'ONU aurait besoin de 5 milliards de dollars pour le Yémen    Maladies professionnelles. La stratégie prend forme    Conférence intergouvernementale sur la migration à Marrakech    Bourse. Les transactions en baisse au cours du troisième trimestre    Gilets jaunes, Les mesures prises par Macron    Salé : Arrestation d'un individu impliqué dans un accident de circulation mortel sous l'effet de l'alcool    Le Wyadad et le Hassania en tête    Raja: apaiser la tension du staff technique    Décès à Marrakech de l'icône de la chanson populaire marocaine Hamid Zahir    «Sabah wa Massa» ou l'amour entre vérité et mensonge    Edito : Défenseur de migrants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Othmani en Ethiopie pour un sommet extraordinaire de l'UA
Publié dans La Nouvelle Tribune le 16 - 11 - 2018

Les chefs d'Etat et de gouvernements africains se retrouvent, samedi à Addis-Abeba, pour un sommet extraordinaire dédié exclusivement à la réforme institutionnelle de l'Union africaine en vue de décider d'une nouvelle approche dans le fonctionnement de l'Union et de ses organes.
La réforme de la Commission de l'UA (Structure et portefeuilles des hauts dirigeants de la Commission, sélection des hauts dirigeants de la Commission, cessation des fonctions de hauts dirigeants de la Commission de l'UA, réformes financière et administrative y compris de la gestion de la performance), le mandat de l'Agence de développement de l'UA (AUDA), la division du travail entre les Etats membres, la Commission de l'Union africaine, les organes de l'UA et les organisations continentales, ainsi que le renforcement du mécanisme d'évaluation par les pairs (MAEP), seront au menu de cette session extraordinaire.
Cette réforme institutionnelle lancée en 2017 à Addis-Abeba, devra prendre forme lors de ce sommet extraordinaire dans l'attente de l'examen de la question importante du renforcement du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union qui sera conclu après l'examen prochain du rapport de la retraite du CPS tenue au Caire et les recommandations qui l'accompagneront.
Cette réforme de l'institution panafricaine doit être au service du citoyen africain, conformément à la vision du Maroc qui «veut contribuer à l'émergence d'une Nouvelle Afrique : une Afrique forte, une Afrique audacieuse qui prend en charge la défense de ses intérêts, une Afrique influente dans le concert des Nations», comme l'avait souligné SM le Roi Mohammed VI dans le discours que le Souverain avait adressé au 29eme sommet de l'UA de juillet 2017.
C'est dans le cadre de cette vision que le Maroc n'a cessé lors des séries de réunions préparatoires à ce Sommet aussi bien au niveau du Comité des Représentants Permanents, qu'au niveau du Conseil exécutif, de plaider pour une Afrique stable et prospère au service de la femme et de l'homme africains avec une attention très particulière à la jeunesse.
Dès l'entame des réunions préparatoires à ce sommet, la délégation marocaine a souligné l'impératif de la responsabilité élargie, la bonne gouvernance et la reddition des comptes en tant que qualités requises d'un leadership d'une institution réformée, efficace et efficiente.
Conformément à la vision du Maroc de l'institution panafricaine au service du citoyen africain, la délégation du Royaume présidée par l'Ambassadeur Mohammed Arrouchi, Représentant Permanent auprès de l'UA et de la CEANU, a mis en exergue l'impérieuse nécessité de la mise en oeuvre du triptyque responsabilité élargie, bonne gouvernance et reddition des comptes en tant que piliers principaux de la réforme de l'Union africaine.
Le Maroc a insisté également pour que la sécurité, la stabilité, le développement et la prospérité du citoyen africain demeurent les principes directeurs de tout processus de réforme de l'Union africaine, tout en soulignant l'importance de la dimension opérationnelle du processus intergouvernemental qui doit reposer une structure adaptée et outillée.
D'un autre côté, le Maroc s'est inscrit positivement dans le processus de transformation institutionnelle avec une responsabilité opérationnelle améliorée de l'Agence de développement de l'Union africaine (AUDA), appelée à servir de mécanisme d'aide et d'appui au service de l'intégration africaine sur le plan régional et continental.
Dans ce cadre, la Mission du Maroc à l'UA a insisté lors des réunions préparatoires du sommet que cette nouvelle agence doit coordonner la mise en œuvre des projets de développement communs relevant du plan décennal de l'Agenda 2063 et renforcer la capacité de Etats membres et des organismes régionaux à exécuter les programmes prioritaires au niveau du Continent et fournir l'assistance technique pour la mise en œuvre des politiques communes.
Sur un autre volet, le Maroc a mis le point sur le dysfonctionnement «confirmé» dans la gestion administrative et financière de l'Union africaine qui entrave l'efficacité de l'Institution sensée servir le citoyen africain, tout en plaidant pour la bonne gouvernance, la transparence et la reddition des comptes.
Concernant la question importante du Fonds pour la paix, le Royaume a également insisté sur «l'impératif de la clarté et de la bonne gouvernance» dans la gestion du fonds pour la Paix de l'Union africaine, «loin de toute instrumentalisation politique».
Pour rappel, c'est sur ordre de SM le Roi Mohammed VI, que le Chef du Gouvernement, Saâd Dine El Otmani, se rend ce vendredi à la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, pour présider la délégation marocaine devant participer aux travaux du 11-ème Sommet extraordinaire de l'Union Africaine (UA) qui se penchera sur la réforme institutionnelle de l'Union.
Selon un communiqué du Département du Chef du gouvernement, ce sommet extraordinaire abordera nombre de propositions de réforme ayant trait aux aspects institutionnels, administratifs et financiers de l'UA, ainsi qu'autres points inscrits à l'ordre de jour du Sommet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.