MSC2019: L'Alliance Iran-Qatar mise en relief à Munich    Bouzineb: La culture marocaine a toujours fasciné et inspiré les grands écrivains espagnols    Un élan haussier royal!    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    Botola Maroc Télécom : Sous un accent des nouveaux coachs    Lydec se rattrape au second semestre 2018    Ahmed Boukous et les traducteurs Hamid Guessous et Azzeddine Chentouf primés    Hossain Bouzineb, premier Marocain à intégrer l'Académie royale espagnole    Etude du CMC : Le secteur agricole doit gagner en compétitivité    Amzazi : Le digital, indispensable à l'employabilité des jeunes    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    Bruxelles: Des marocains partagent avec des étudiants leurs expériences inspirantes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    Amzazi: Le digital, un levier indispensable pour l'employabilité des jeunes    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    Bouillon de culture    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    Nador : Arrestation d'une bande de présumés passeurs    Le Forum international de l'étudiant à Safi    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Vidéo – Munich : La sécurité mondiale en question    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Othmani en Ethiopie pour un sommet extraordinaire de l'UA
Publié dans La Nouvelle Tribune le 16 - 11 - 2018

Les chefs d'Etat et de gouvernements africains se retrouvent, samedi à Addis-Abeba, pour un sommet extraordinaire dédié exclusivement à la réforme institutionnelle de l'Union africaine en vue de décider d'une nouvelle approche dans le fonctionnement de l'Union et de ses organes.
La réforme de la Commission de l'UA (Structure et portefeuilles des hauts dirigeants de la Commission, sélection des hauts dirigeants de la Commission, cessation des fonctions de hauts dirigeants de la Commission de l'UA, réformes financière et administrative y compris de la gestion de la performance), le mandat de l'Agence de développement de l'UA (AUDA), la division du travail entre les Etats membres, la Commission de l'Union africaine, les organes de l'UA et les organisations continentales, ainsi que le renforcement du mécanisme d'évaluation par les pairs (MAEP), seront au menu de cette session extraordinaire.
Cette réforme institutionnelle lancée en 2017 à Addis-Abeba, devra prendre forme lors de ce sommet extraordinaire dans l'attente de l'examen de la question importante du renforcement du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union qui sera conclu après l'examen prochain du rapport de la retraite du CPS tenue au Caire et les recommandations qui l'accompagneront.
Cette réforme de l'institution panafricaine doit être au service du citoyen africain, conformément à la vision du Maroc qui «veut contribuer à l'émergence d'une Nouvelle Afrique : une Afrique forte, une Afrique audacieuse qui prend en charge la défense de ses intérêts, une Afrique influente dans le concert des Nations», comme l'avait souligné SM le Roi Mohammed VI dans le discours que le Souverain avait adressé au 29eme sommet de l'UA de juillet 2017.
C'est dans le cadre de cette vision que le Maroc n'a cessé lors des séries de réunions préparatoires à ce Sommet aussi bien au niveau du Comité des Représentants Permanents, qu'au niveau du Conseil exécutif, de plaider pour une Afrique stable et prospère au service de la femme et de l'homme africains avec une attention très particulière à la jeunesse.
Dès l'entame des réunions préparatoires à ce sommet, la délégation marocaine a souligné l'impératif de la responsabilité élargie, la bonne gouvernance et la reddition des comptes en tant que qualités requises d'un leadership d'une institution réformée, efficace et efficiente.
Conformément à la vision du Maroc de l'institution panafricaine au service du citoyen africain, la délégation du Royaume présidée par l'Ambassadeur Mohammed Arrouchi, Représentant Permanent auprès de l'UA et de la CEANU, a mis en exergue l'impérieuse nécessité de la mise en oeuvre du triptyque responsabilité élargie, bonne gouvernance et reddition des comptes en tant que piliers principaux de la réforme de l'Union africaine.
Le Maroc a insisté également pour que la sécurité, la stabilité, le développement et la prospérité du citoyen africain demeurent les principes directeurs de tout processus de réforme de l'Union africaine, tout en soulignant l'importance de la dimension opérationnelle du processus intergouvernemental qui doit reposer une structure adaptée et outillée.
D'un autre côté, le Maroc s'est inscrit positivement dans le processus de transformation institutionnelle avec une responsabilité opérationnelle améliorée de l'Agence de développement de l'Union africaine (AUDA), appelée à servir de mécanisme d'aide et d'appui au service de l'intégration africaine sur le plan régional et continental.
Dans ce cadre, la Mission du Maroc à l'UA a insisté lors des réunions préparatoires du sommet que cette nouvelle agence doit coordonner la mise en œuvre des projets de développement communs relevant du plan décennal de l'Agenda 2063 et renforcer la capacité de Etats membres et des organismes régionaux à exécuter les programmes prioritaires au niveau du Continent et fournir l'assistance technique pour la mise en œuvre des politiques communes.
Sur un autre volet, le Maroc a mis le point sur le dysfonctionnement «confirmé» dans la gestion administrative et financière de l'Union africaine qui entrave l'efficacité de l'Institution sensée servir le citoyen africain, tout en plaidant pour la bonne gouvernance, la transparence et la reddition des comptes.
Concernant la question importante du Fonds pour la paix, le Royaume a également insisté sur «l'impératif de la clarté et de la bonne gouvernance» dans la gestion du fonds pour la Paix de l'Union africaine, «loin de toute instrumentalisation politique».
Pour rappel, c'est sur ordre de SM le Roi Mohammed VI, que le Chef du Gouvernement, Saâd Dine El Otmani, se rend ce vendredi à la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, pour présider la délégation marocaine devant participer aux travaux du 11-ème Sommet extraordinaire de l'Union Africaine (UA) qui se penchera sur la réforme institutionnelle de l'Union.
Selon un communiqué du Département du Chef du gouvernement, ce sommet extraordinaire abordera nombre de propositions de réforme ayant trait aux aspects institutionnels, administratifs et financiers de l'UA, ainsi qu'autres points inscrits à l'ordre de jour du Sommet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.