« Renvoyez-la! »: Le ton de la campagne Trump est donné    Drame d'Imlil. Peine capitale pour les trois principaux accusés    Turquie: 17 morts dans l'accident d'un minibus de migrants    OMS: l'épidémie d'Ebola est une "urgence" sanitaire mondiale    Fouzi Lekjaa nommé 2ème vice-président de la CAF    Projection du film «Tel Aviv on Fire» à l'IF d'Oujda    Amane Souss lance le format 7 litres    El Akademia Master class : L'Orchestre national des jeunes du Maroc régale    Du flou encore sur le départ de Renard    Le PPS rend hommage à Khalid Naciri    Procès Imlil. La Cour met l'affaire en délibéré    Pour renforcer sa contribution au marché financier marocain : L'AMMC se dote d'un conseil scientifique    Gnaoua Festival : Berlin en transe en août prochain    Le 10è festival «Timizart» d'argent du 18 au 22 juillet à Tiznit    Instagram masque les likes dans six pays    Hépatite B: Attention aux pratiques traditionnelles!    Le FMI appelle à des réformes ambitieuses du marché du travail    Carlos Ghosn poursuit Nissan et Mitsubishi Motors    Mission de manager: ardeur de l'entreprise    CAN-2019 : La consolante pour le Nigeria, encore 3e    World's Coffee Growers Seek to Set Minimum Price to Help Poor Farmers    Apollo's Code: Meet the Computer Programmer Who Landed Us on the Moon    Quantique ?    Restrictions à la visite à New York du chef de la diplomatie iranienne    La CAF change l'arbitre de la finale    Le Néerlandais de Ligt signe à la Juventus Turin    Objectif Downing Street : Ultimes plaidoyers des deux candidats    Terres soulaliyates. La commission adopte trois projets de loi    Promotion de l'emploi dans le secteur de l'aviation civile : L'ONDA et l'Anapec s'allient    Accès à l'eau potable : L'AFD et l'ONEE signent un accord de 101 millions d'euros    Carola Rackete, capitaine du Sea-Watch 3, s'explique devant les magistrats    Loi-cadre sur l'Education: PJD et Istiqlal, porte-drapeaux de l'obscurantisme ?    Une saga nommée «Megri»    Enjeux des approches de la formation des ressources humaines dans le contexte du New public management    Divers    Création d'un écosystème BSH dans le secteur de l'électroménager    99,8% des ménages équipés en téléphones mobiles    Le Polisario épinglé par Human Right Watch    Présentation du projet de politique publique intégrée pour les personnes âgées    Une faille d'Android permet aux hackers d'accéder à vos photos    Le Sénégal y est presque    6500 sportifs attendus aux 12èmes Jeux africains au Maroc    Le WAC passe au mode serbe    Apporter une réponse collective aux défis stratégiques, sécuritaires et économiques auxquels nos pays se trouvent confrontés    Bouillon de culture    Nouvelle édition du Festival international des arts de la rue à Laâyoune    Record de nominations pour la série "Game of Thrones" aux Emmy Awards    Biennale d'art contemporain. Rabat, capitale artistique de la rentrée !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kia Motors Binomeir Group : De grandes ambitions
Publié dans Les ECO le 10 - 09 - 2014

Une relance de l'activité avant la fin de l'année en cours, la commercialisation de toute la gamme actuelle ou encore une couverture totale du territoire national d'ici la fin 2015 pour un positionnement dans le trio leader à l'horizon 2017... le retour de Kia est résolument ambitieux.
Bin Omeir Holding Group: voilà un nom qui, du jour au lendemain, est passé d'un profond anonymat à une certaine popularité dans nos contrées, du moins dans l'esprit des professionnels du secteur automobile, comme dans celui des anciens propriétaires de voitures portant le court nom de Kia. C'est dire tout l'impact médiatique qu'a, d'emblée, eue l'arrivée de ce groupe sur le marché, en tant que nouveau distributeur de la marque Kia. Restée confidentielle jusqu'au bout, la raison sociale retenue pour cette nouvelle entité n'est autre que Kia Motors Binomeir Group (KMBG), appellation qui intègre ainsi le nom du conglomérat émirati. Son président, venu spécialement à l'occasion de cette annonce, s'est exprimé devant la presse nationale. Plutôt discret et réservé, Mohamed Bin Omeir a notamment déclaré: «notre nouveau partenariat avec Kia Motors s'appuie sur la confiance mutuelle et la volonté de réaliser des objectifs communs. Le premier d'entre eux est de permettre à Kia de prendre le leadership du marché automobile au Maroc et le second, d'en être une référence en matière de qualité des services». S'agissant du premier point (leadership), KMBG table en fait sur 1.000 ventes d'ici le 31 décembre 2014, 6.000 livraisons en 2015, 8.000 autres en 2016 et même 11.000 à l'horizon 2017, soit une part de marché autour de 8,3% et une progression de 37% durant les trois prochains exercices. Pour parvenir à ses ambitions, Kia s'appuiera, au départ, sur une dizaine de showrooms habillés de la nouvelle charte réseau du constructeur (photo). Baptisées Red Cube (cube rouge), ces belles vitrines dotées de grandes baies vitrées et d'un effet géométrique circulaire sur les côtés reflètent toute l'image jeune et moderne de la marque.
Les clients y trouveront toute la gamme actuelle ou presque, de la Picanto au tout nouveau Sorento, en passant par les Rio, Soul, Cee'd, Cerato, Sportage, ainsi que les nouvelles générations des Carens et Optima... mais pas les versions hybrides. C'est ce que nous a indiqué l'un des cadres dirigeants de KMBG, laissant comprendre que «ces versions pourraient être introduites à terme, après les tests du constructeur sur la qualité des carburants marocains et leur impact sur la fiabilité des véhicules». À n'en pas douter, la priorité du nouveau repreneur de Kia sera incontestablement la reconquête de la confiance du client, et surtout sa «satisfaction». Un terme maintes fois répété par le président de KMBG, Jamal Sahl, qui a déclaré aussi vouloir «surprendre positivement le client». Pour cela, les équipes de KMBG vont s'atteler à respecter à la lettre la devise interne du constructeur, ayant pour trois maîtres-mots «chaleureux», «distinct» et «fiable». Les premiers concernés ne sont autres que les quelque 40.000 clients déjà propriétaires d'une Kia et qui verront bientôt sillonner des caravanes d'après-ventes dans les principales villes du royaume.
C'est bien la preuve qu'au-delà du sponsoring sportif, KMBG s'annonce encore plus dynamique que l'ancien importateur, en matière d'animations réseau/produits. Dans ce sens est prévu, durant les semaines à venir, le tout premier événement commercial de KMBG, en l'occurrence Kia Expo. Programmée vers la fin octobre, cette exposition permettra de prendre contact avec le grand public et d'exhiber les nouveaux modèles de Kia Motors. La présence sur le Net ne sera pas en reste, avec non seulement une guérilla sur Facebook et des bannières publicitaires sur les sites les plus visités, mais aussi le lancement prochain d'une application mobile baptisée «Kia Motion». À coups d'opération marketing et de campagnes publicitaires, Kia Motors Binomeir Group entend ainsi vite regagner la confiance des Marocains, ce qui n'est pas acquis d'avance. Seuls des aspects comme la qualité d'accueil, le positionnement attractif du produit et les prestations en après-vente (service, garantie...) seront décisifs dans cette reconquête.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.