Il fait l'actu : Rachid Aouzal, nouveau DG de National Aviation Services Maroc    Paris : Les MRE victimes d'escroquerie immobilière manifestent au « SMAP IMMO »    Le Maroc et la France renforcent leur coopération en matière d'aviation civile    La Gendarmerie royale et la Guardia Civil se réunissent à Agadir    Le 8ème congrès national de la JS reporté à la mi-septembre    Benabdallah: Elire une nouvelle direction capable de dépasser les dysfonctionnements    Maroc Telecom: les détails de l'OPV    Objectif Downing Street : Qui face à Boris Johnson ?    Un panneau publicitaire blesse grièvement un homme à Casablanca…    Le marché de l'art sur la voie de la digitalisation    Nouveau clip : Abdelbasset Mriqi lance «Bogossa»    Remise des prix aux lauréats Marocains du concours national de la langue russe    Couverture sanitaire universelle : Un droit fondamental    Accréditation : London Academy Casablanca homologuée    Le Meeting International Mohammed VI d'athlétisme tient ses promesses    L'équipe du Maroc s'incline pour la seconde fois    Zahira Tigtate: Sa conception exemplaire d'art et de créativité    Une cellule liée à EI démantelée à Tétouan    Brésil: Bolsonaro face à la grogne populaire…    Voiture électrique. La ministre El Ouafi donne l'exemple    Production. L'industrie en convalescence    Finances publiques. Les recettes grimpent et dépenses stagnent    Hilale: Pas de solution à la question du Sahara en dehors de la souveraineté du Maroc    Les schémas de guerre    Port de Casablanca : L'ANP renforce le contrôle des marchandises    Le Maroc prend part aux Journées MENA-OCDE à Tunis    Pour l'amour du ballon rond ?    Boxe. La sélection nationale s'échauffe à Cuba    Forte participation marocaine au Salon international de l'aéronautique du Bourget    Le musée de la publicité inauguré à Rabat    Sublime Marcel Khalifé !    Edito : Inquiétant !    News    Rapport final de la XXVIIème Assemblée régionale Afrique de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie    Driss Lachguar s'entretient avec Vo Van Thuong, membre dirigeant du Parti communiste vietnamien    Le Maroc et le Portugal souhaitent consolider davantage la coopération énergétique bilatérale    Les lipides laitiers contribueraient à réduire le risque cardiovasculaire    Au menu, 5 grammes de plastique par semaine    Formation à Laâyoune sur l'intégration de la dimension handicap dans les programmes régionaux de développement    Mouvement des étudiants grévistes en médecine et en pharmacie    Insolite : Taper sur Trump ?    Présidentielle en Mauritanie : De joyeuses soirées sous la tente rythment la campagne    "Sarriverderci" Chelsea, Sarri à la Juventus    Patrice Bommel : Préserver d'abord le groupe    Prisme tactique : Le milieu de terrain, symbole de tous les maux    Réforme de l'administration publique : Le droit et le "new public management"    Ces tournages qui ont tourné au drame    La richesse du patrimoine culturel sahraoui au cœur du carnaval de Tan Tan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prudence des 27 sur les chances d'un accord rapide sur le Brexit
Publié dans Libération le 13 - 11 - 2018

Les pays de l'UE se sont montrés prudents lundi sur les chances d'obtenir un accord sur le Brexit, lors d'une réunion de ministres à Bruxelles en présence de Michel Barnier, qui négocie pour eux la sortie du Royaume-Uni de l'Union.
"Nous sommes déterminés à avoir un accord, un bon accord, nous pensons que c'est possible", a déclaré en arrivant à cette réunion Nathalie Loiseau, ministre française des Affaires européennes. "Il reste peu de temps", a-t-elle toutefois rappelé, à l'unisson de ses homologues européens.
L'Union européenne et le Royaume-Uni travaillent notamment à trouver une solution pour éviter le retour d'une frontière physique entre l'Irlande, membre de l'UE, et la province britannique d'Irlande du nord. La difficile équation, qui vise à protéger les Accords de paix de 1998, fait pour l'instant patiner les discussions.
"Il y a une certaine dynamique dans les négociations, mais c'est trop tôt pour dire comment nous allons avancer avec ça", a déclaré le ministre autrichien Gernot Blümel, dont le pays tient la présidence tournante de l'UE.
"Nous allons voir ce que Michel Barnier va dire. Nous sommes prêts s'il y a une opportunité à prendre des décisions. Mais jusqu'à présent, malheureusement, il n'y a pas eu assez de progrès. Nous espérons que les développements aillent dans la bonne direction, car personne ne veut d'un Brexit dur", a-t-il ajouté.
Le gouvernement britannique, divisé sur le sujet, doit évoquer le Brexit lors d'une réunion mardi. Sa cheffe Theresa May doit non seulement trouver un compromis soutenu par ses ministres mais qui sera aussi susceptible d'être voté par le Parlement à Londres.
"Nous ne pouvons pas nous précipiter. Nous devons obtenir le bon accord", a déclaré le secrétaire d'Etat pour le Brexit Martin Callanan, également présent à Bruxelles.
"Il n'y a pas de signal positif" sur les propositions concernant l'Irlande, a rapporté le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders. "J'espère que ce sera le cas dans les prochaines semaines", a ajouté le ministre fixant l'échéance à Noël.
L'une des solutions serait de garder le Royaume-Uni dans une union douanière avec l'UE, mais un tel arrangement nécessite de discuter les détails.
Par exemple, sur la pêche, la question se pose d'un équilibre entre l'accès des produits de la mer britannique au marché du continent et l'accès de la flotte européenne aux eaux britanniques.
Pour sa part, le négociateur en chef de l'Union européenne Michel Barnier a confirmé lundi aux ministres des 27 réunis à Bruxelle que l'accord sur le Brexit "n'a pas encore été trouvé" malgré "d'intenses efforts".
"Michel Barnier a expliqué que d'intenses efforts de négociations se poursuivent mais qu'un accord n'a pas encore été trouvé", indique le Conseil de l'UE (les Etats membres) dans un communiqué, alors que les spéculations s'étaient multipliées depuis quelques jours sur les chances d'un accord rapide.
"Quelques problèmes clés restent en discussion, en particulier une solution pour éviter une frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du nord", ajoute le court communiqué publié à l'issue d'une réunion avec les 27 ministres de l'Union en charges des Affaires européennes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.