La cuisine marocaine en vedette au festival de Hanoï    El Youssoufia : Une campagne de correction visuelle au profit des élèves    AM Invest Morocco renforce sa participation dans le capital d'Involys    «La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation» thème de la rencontre annuelle du GERM    SOS Littoral: La tête dans le sable    Le Maroc et l'AIE signent à Paris un Programme de travail conjoint    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Le PPS au Parlement    Agadir, capitale du cinéma mondial    Bassek Ba Kobhio, Invité d'honneur    L'Etoile d'or de Priyanka Chopra brille dans le ciel de Jemaa El Fna    Ligue des Champions de la CAF : Débuts laborieux pour le WAC    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    RAM : plus de 160.000 passagers transportés sur la ligne Casa-Tunis en 2019    FIFM 2019 : Le film colombien « Valley of Souls »décroche l'Etoile d'Or    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    MAPA : Conférence internationale sur les addictions    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    L'Otan adopte une déclaration finale    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Comment protéger vos données personnelles    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Des juges et des professionnels du sport débattent à Agadir des moyens pour lutter contre le hooliganisme    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Tous à Londres, personne à Madrid!    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prudence des 27 sur les chances d'un accord rapide sur le Brexit
Publié dans Libération le 13 - 11 - 2018

Les pays de l'UE se sont montrés prudents lundi sur les chances d'obtenir un accord sur le Brexit, lors d'une réunion de ministres à Bruxelles en présence de Michel Barnier, qui négocie pour eux la sortie du Royaume-Uni de l'Union.
"Nous sommes déterminés à avoir un accord, un bon accord, nous pensons que c'est possible", a déclaré en arrivant à cette réunion Nathalie Loiseau, ministre française des Affaires européennes. "Il reste peu de temps", a-t-elle toutefois rappelé, à l'unisson de ses homologues européens.
L'Union européenne et le Royaume-Uni travaillent notamment à trouver une solution pour éviter le retour d'une frontière physique entre l'Irlande, membre de l'UE, et la province britannique d'Irlande du nord. La difficile équation, qui vise à protéger les Accords de paix de 1998, fait pour l'instant patiner les discussions.
"Il y a une certaine dynamique dans les négociations, mais c'est trop tôt pour dire comment nous allons avancer avec ça", a déclaré le ministre autrichien Gernot Blümel, dont le pays tient la présidence tournante de l'UE.
"Nous allons voir ce que Michel Barnier va dire. Nous sommes prêts s'il y a une opportunité à prendre des décisions. Mais jusqu'à présent, malheureusement, il n'y a pas eu assez de progrès. Nous espérons que les développements aillent dans la bonne direction, car personne ne veut d'un Brexit dur", a-t-il ajouté.
Le gouvernement britannique, divisé sur le sujet, doit évoquer le Brexit lors d'une réunion mardi. Sa cheffe Theresa May doit non seulement trouver un compromis soutenu par ses ministres mais qui sera aussi susceptible d'être voté par le Parlement à Londres.
"Nous ne pouvons pas nous précipiter. Nous devons obtenir le bon accord", a déclaré le secrétaire d'Etat pour le Brexit Martin Callanan, également présent à Bruxelles.
"Il n'y a pas de signal positif" sur les propositions concernant l'Irlande, a rapporté le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders. "J'espère que ce sera le cas dans les prochaines semaines", a ajouté le ministre fixant l'échéance à Noël.
L'une des solutions serait de garder le Royaume-Uni dans une union douanière avec l'UE, mais un tel arrangement nécessite de discuter les détails.
Par exemple, sur la pêche, la question se pose d'un équilibre entre l'accès des produits de la mer britannique au marché du continent et l'accès de la flotte européenne aux eaux britanniques.
Pour sa part, le négociateur en chef de l'Union européenne Michel Barnier a confirmé lundi aux ministres des 27 réunis à Bruxelle que l'accord sur le Brexit "n'a pas encore été trouvé" malgré "d'intenses efforts".
"Michel Barnier a expliqué que d'intenses efforts de négociations se poursuivent mais qu'un accord n'a pas encore été trouvé", indique le Conseil de l'UE (les Etats membres) dans un communiqué, alors que les spéculations s'étaient multipliées depuis quelques jours sur les chances d'un accord rapide.
"Quelques problèmes clés restent en discussion, en particulier une solution pour éviter une frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du nord", ajoute le court communiqué publié à l'issue d'une réunion avec les 27 ministres de l'Union en charges des Affaires européennes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.