Eau Sidi Hrazem: une ancienne affaire refait surface    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.241 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 37.935 cas cumulés, jeudi 13 août à 18 heures    Special Olympics: les champions marocains challengent leurs rivaux mexicains    Maroc/Covid-19: 1241 nouveaux cas, 28 autres décès    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    RAM: Les vols spéciaux vers et depuis la France reprennent    La CNOPS simplifie les procédures pour l'AMO    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    Sauver le parc «Murdoch» du délabrement et de l'oubli    Le Maroc a rude épreuve!    Casablanca: vigilance maximale à la mosquée Hassan II    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Une première dans l'histoire du Maroc!    Covid-19: Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile    Le Crocoparc Agadir accueille le plus grand serpent du Maroc    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    Conseil de la concurrence : une institution stratégique incontournable    Ligue des champions : A Lisbonne, un "Final 8" sous bulle sanitaire    Messi s'est entraîné normalement avant le Bayern    Les Sévillans Bounou et En-Neysiri en demi-finale de Ligue Europa    Khalid Ait Taleb : Des centres de santé seront mis à disposition dans les quartiers pour accueillir les cas suspects de Covid-19    Le retour des castors    Lewandowski, Haaland, Benzema, Ronaldo...le classement des buteurs (C1)    Wafa Assurance enregistre une baisse de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    Contraventions durant l'Etat d'urgence sanitaire: un projet de décret fixe les procédures    Hassan Diab, le "professeur", jette l'éponge après des crises à répétition    "365 jours" Un film entre succès et polémique    La gastronomie marocaine à l'honneur à Bogotá    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    Semaine culturelle marocaine dans les centres commerciaux «El Corte Ingles» du sud d'Espagne    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Algérie: Multiplication des emprisonnements de journalistes    Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le secrétaire général de l'ONU félicite le Maroc
Publié dans Libération le 16 - 07 - 2020

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a félicité, mardi, les pays, dont le Maroc, qui ont présenté cette année leur Examen national volontaire sur la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) à l'occasion du Forum politique de haut niveau des Nations unies tenu virtuellement à New York.
"Je félicite les 47 pays qui présentent leurs Examens nationaux volontaires cette année, malgré les circonstances difficiles" liées à la pandémie de Covid-19, a-t-il déclaré à l'ouverture du segment ministériel de ce conclave mondial annuel.
"Leurs rapports confirment que nos défis sont devenus de plus en plus pressants, car le Covid-19 a exacerbé les fragilités dans le monde", a relevé le chef de l'ONU, appelant la communauté internationale entière à relever maintenant le défi de la pandémie et ses effets.
"Nous avons besoin de solutions concrètes, audacieuses et réalisables inspirées des Objectifs de développement durable", a-t-il dit.
Le secrétaire général a ainsi appelé les participants à utiliser ce conclave pour "prendre toute la mesure de la crise à laquelle tous les pays sont confrontés et accorder une attention particulière à ceux qui disposent de ressources économiques déjà limitées".
"Partageons nos expériences, comprenons ce qui fonctionne et ce qui peut être reproduit ou élargi. Et renouvelons notre détermination à adopter une réponse multilatérale qui oriente les efforts de relance vers les ODD", a-t-il plaidé.
Le Maroc a présenté lundi devant le Forum politique de haut niveau de l'ONU son Examen national volontaire sur la réalisation des 17 Objectifs de développement durable, qui visent l'amélioration des conditions de vie des populations et auxquels le Royaume a souscrit à la concrétisation à l'horizon 2030.
Il s'agit du deuxième Examen national volontaire présenté par le Maroc devant les Nations unies sur les progrès réalisés dans la concrétisation des ODD, depuis 2016.
Ce rapport détaillé souligne que le Maroc considère le programme mondial 2030 des ODD, auquel il a souscrit en 2015, comme un cadre global de développement qui se recoupe dans la majorité de ses ambitions avec le projet de société auquel aspirent les Marocains et dont les contours et les principes ont été définis par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Le Royaume s'est, en fait, engagé, depuis le début des années 2000 dans de grands chantiers sociétaux de développement durable pour lesquels a été mobilisé le tiers de son PIB.
Avec l'avènement du programme mondial des ODD, les choix du Maroc se trouvent confortés et les réformes et les stratégies engagées prennent de nouvelles dimensions, lit-on dans ce document. Ainsi, la démarche adoptée par le Royaume pour la mise en œuvre de ce programme s'articule autour d'approches structurantes axées sur la promotion des droits humains, la transition vers l'économie verte, la régionalisation avancée, la cohésion sociale et territoriale, la participation citoyenne et le développement de partenariats stratégiques, notamment Sud-Sud et triangulaire.
Ces efforts ont permis au pays de renforcer son accumulation de capital physique, de promouvoir son capital humain, d'accélérer sa transition vers le développement propre et d'améliorer ainsi le contenu de sa croissance économique en termes d'emploi, de baisse de la pauvreté, des inégalités sociales et territoriales et de réduction de la dépendance aux énergies fossiles, et ce dans un contexte marqué par la crise financière internationale de 2008 et trois années de sècheresse au cours de la dernière décennie, selon la même source.
C'est ainsi que la croissance économique a atteint une moyenne de 4,2% sur la période 2000-2018, le chômage a baissé à 9%, la pauvreté est passée de 8,9% en 2007 à 2,9% en 2018, et les inégalités ont été infléchies avec une valorisation du potentiel de toutes les régions du pays.
Par l'investissement dans les énergies renouvelables, le Maroc dispose aujourd'hui d'une capacité électrique de sources renouvelables représentant 34% de la capacité nationale du mix électrique. Des efforts ont été aussi déployés dans la réhabilitation des villes, l'assainissement hydraulique et l'extension de l'espace forestier.
Dans le sillage de la consolidation de son modèle de développement, plusieurs réformes institutionnelles ont été déployées en application des dispositions de la Constitution de 2011 du Royaume.
La pandémie du Covid-19 est venue, cependant, perturber les efforts de développement engagés par le pays suite à ses effets négatifs directs sur l'ensemble de l'économie et indirects à travers ses conséquences sur les principaux partenaires du Maroc, note le rapport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.