Mondial 2022 : Neymar "ne garantit pas à 100%" qu'il reviendra en sélection du Brésil    Maroc-Palestine: Signature d'un MoU pour créer un Conseil d'Affaires    Pétrole: le WTI, toujours en baisse, frôle les 70 dollars le baril    Mondial: Messi critique l'arbitrage du quart entre l'Argentine et les Pays-Bas    Le Conseil suprême du CCG réitère ses positions fermes en faveur de la marocanité du Sahara    La tournée des émissaires de Mohammed VI en Afrique a fait escale à Dakar    Conseil de la Concurrence : Mille et une lacunes du marché des soins médicaux    Lions de l'Atlas: Hakimi s'entraine à part, Aguerd absent de l'entraînement collectif (VIDEO)    Sky News: Riyad Mahrez va soutenir les Lions de l'Atlas (VIDEO)    Maroc : Le 20e Grand prix national de la presse dévoile les noms des lauréats    GPNP : Hespress couronné pour la sixième fois et la troisième consécutive    Maroc – Portugal : Les Lions de l'Atlas avides de victoire et d'histoire    Cliniques privées: voici ce qu'en pense le Conseil de la Concurrence    À Oslo, le Maroc et la Norvège entament des consultations politiques    Espagne : 28 passagers du Maroc s'échappent d'un avion atterri en urgence à Barcelone    Renault Commerce Maroc et NCRA inaugurent un nouveau showroom à El Kelaâ des Sraghna    Mondial 2022. Les chances des Lions de l'Atlas de vaincre la Seleção das Quinas portugaise    Sahara: le Conseil suprême du CCG réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Le roi adresse un discours au 1er Sommet sino-arabe qui se tient en Arabie Saoudite    Der Spiegel. Libération de l'activiste humanitaire allemand Jörg Lange grâce aux services de renseignement marocains    Mahi Binebine : première exposition individuelle au Maroc (VIDEO)    Vidéo. DS Automobiles lance la 2e édition du Marché des Créateurs du 08 au 11 décembre    Coronavirus: 156 nouvelles contaminations enregistrées ce vendredi    Les Etats-Unis et le Maroc appellent les pays méditerranéens et africains à adhérer à l'Initiative contre la prolifération    Les sanctions imposées sur les pays africains doivent être adaptées et proportionnées afin de garantir leur efficacité    La CNDP lance la plateforme à vocation africaine « Koun3labal »    PLF 2023: IS, IR, auto-entrepreneur… Voici les principaux amendements adoptés    Iran : Abolition de la police des moeurs Hommage à Mahsa Amini    Le ministère de la solidarité compte créer 12 incubateurs sociaux au niveau national    France : Un consulat mobile au profit des MRE dans l'Aveyron    Le photographe de National Geographic au zoo de Rabat    France : Condamné à tort pour viol il y a 23 ans, Farid El Haïry veut sa réhabilitation    AstraZeneca et la Fondation Lalla Salma agissent pour l'accès équitable aux soins contre le cancer au Maroc    Sociétés cotées en bourse : une performance revue à la hausse    L'ONMT, fier du rayonnement suscité par les Lions de l'Atlas    Mondial 2022 / Lu sur Twitter / Vahid Halilhodzic : « Au Maroc, ils ont le meilleur centre technique du monde ! »    Le chef de gouvernement ce lundi devant les députés    «Welidatna Jabouha», la dédicace de Saida Charaf pour le Onze national    La réalisatrice Sofia Alaoui en compétition officielle du festival Sundance    Tétouan des sept portes: Une 10ème édition sous le signe de la préservation des ressources hydriques    Sommet sino-arabe: Akhannouch à Riyad pour représenter le roi    Alerte météo: fortes averses parfois orageuses et rafales de vent du vendredi au dimanche    L'arbitre de Maroc-Portugal nous a déjà porté chance    Gros contrats signés pendant la visite de Xi Jinping en Arabie saoudite    Washington et Moscou échangent des prisonniers, dont la basketteuse Brittney Griner    Talbi Alami représente le Roi à la cérémonie d'investiture du président de Guinée équatoriale    Covid: la 9ème vague de l'épidémie continue de monter en France    Atteinte d'une maladie neurologique, Céline Dion reporte sa prochaine tournée mondiale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une rentrée politique sous pression
Publié dans MarocHebdo le 11 - 10 - 2020

Il sera intéressant de voir comment se dérouleront les travaux du Parlement lorsqu'il aura à délibérer de plusieurs projets de loi importants dans les prochaines semaines.
Cette rentrée parlementaire et politique ne se fait pas dans des eaux calmes, tant s'en faut. Les facteurs de division ne manquent pas; ils s'accentuent même, notamment dans la perspective des scrutins de 2021. Ce qui cristallise les différends et génère activement les divisions a trait à cette histoire de quotient électoral. Faut-il réviser la loi électorale? Tout Le monde en convient et les chapitres ne manquent pas: le mode de scrutin, le découpage des circonscriptions électorales, les listes des femmes et des jeunes, le financement électoral...
Globalement, un consensus s'est réalisé, laborieusement cependant, sur la majorité de ces points à l'ordre du jour sauf pour ce qui est du mode de scrutin. Lors des réunions tenues par le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, ce dossier a avancé. Mais sur le quotient électoral, les positions sont restées tranchées, chacun dans son «bunker». Le PJD d'un côté et tous les autres partis de l'autre: voici le schéma actuel.
La formation islamiste refuse toute modification du paramètre présidant à la répartition des sièges; elle défend celui des précédentes élections, un quotient électoral calculé sur la base des suffrages exprimés. Ce dossier est devenu pratiquement une bataille politique. Le PJD fait même référence au boycott des prochaines élections si la proposition d'un calcul de ce quotient électoral se faisait sur la base des électeurs inscrits. Dans ses tablettes de calcul et de simulation, il estime qu'il perdrait une trentaine de sièges; et il ajoute que ce qui est concocté n'est rien d'autre qu'une opération dirigée contre lui.
Il serait intéressant de voir comment se dérouleront les travaux du Parlement, dont la session d'automne a été ouverte vendredi 10 octobre 2020. Ce qui paraît prévaloir, c'est que les positions semblent peu conciliables. Si tel était finalement le cas, l'on peut douter de la concrétisation de la position actuelle de la formation islamiste lors des prochaines élections. D'autres textes législatifs pâtissent également d'un manque de consensus; ils n'ont pas la même charge politique. Tel celui sur le code du travail et la loi organique sur le droit de grève prévu par la Constitution (article 29 alinéa 2).
Commission compétente
Autre texte: la réforme du code pénal, elle aussi en instance depuis 2016. Un projet avait été défendu par l'ex-ministre de la Justice, le PJD Mustapha Ramid, mais il ne portait que sur quelque 80 articles. Son successeur, le ministre USFP Mohamed Benabdelkader ne l'a pas repris à son compte, estimant que la réforme devait être élargie à d'autres pans du code pénal. Pour être complet, il faut ajouter d'autres textes législatifs importants: la Charte de l'investissement, la loi organique de la fiscalité, prévue par les assises de mai 2019, la Charte des services publics...
La perspective des échéances électorales de 2021 pousse-t-elle à serrer les rangs au sein de ce cabinet? Quelle lecture sera faite alors du bilan de ce gouvernement? Qui revendiquera quoi dans les réalisations éligibles à l'actif? Et à qui imputer le passif? L'hypothèse dominante est que l'on est dans une séquence de transition heurtée davantage d'ailleurs par l'impact de la pandémie. Dans cette même ligne, le calendrier électoral de 2021 n'est pas favorable à des réformes et à des arbitrages. La session de printemps 2021 sera pleinement dominée par le fièvre préélectorale, peu propice à une pleine activité législative au sein du Parlement. Pas de quoi mettre en relief l'action de ce gouvernement...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.