ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent à New York à l'initiative "Future we Want"    Compteur Coronavirus : 121 nouveaux cas positif, un seul décès en 24H    Premier League : Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    Météo Maroc: les températures en baisse ce lundi    Renault met le paquet sur l'électrique en France, quid du Maroc ? (VIDEO)    Baignade dans les fontaines à Fès: ce qu'a décidé le conseil communal    À Rabat, un mouvement de contestation contre les «défaillances» du CCME le 11 août    Ammouta de retour au Wydad?    Marocains, il est temps d'économiser l'eau !    Visas Schengen: les Marocains dépités    Motsepe se félicite de la belle réussite de la WAFCON    Date limite de consommation: les autorités sanitaires redoublent de vigilance    Oualidia : pourquoi c'est une destination incontournable pour les vacances    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara signe un décret accordant la grâce présidentielle à Laurent Gbagbo    Mer de Chine : Pékin annonce des manoeuvres près des Corées    El Jadida : Coup d'envoi du Moussem Moulay Abdellah Amghar    Rabat : La 1ère édition du « Rab'Africa Summer Festival » continue jusqu'au 14 août    Halte aux actes de vandalisme!    Amallah vois double    Mondiaux juniors: Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    Réunion constitutive du Congrès scientifique universitaire sur les droits de l'Homme    Ukraine. Amnesty international épinglée en Ukraine    Maroc : Partis et ONG dénoncent l'agression israélienne à Gaza    Tunisie : Mise en échec de trois tentatives de migration clandestine    Covid-19 au Maroc : 121 nouvelles infections et 1 décès ce dimanche    Cyberattaque : le site web de la FSDM piraté par un hacker algérien    Festival Al Fida National de théâtre, un souffle de renouveau pour le théâtre    Hommage appuyé à cinq grandes figures du 7ème art marocain    Ligue 1 / Clermont vs PSG (0-5) : Achraf Hakimi buteur    Des plages de poésie à la Cité des Alizés...    Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza    Gaza: le bilan passe à 31 morts dont six enfants    Lasaad Dridi, nouvel entraîneur de l'Olympique Khouribga    Ain Leuh: Ouverture du 21è Festival national d'Ahidous    Vidéo. Eliminatoires CAN beach-soccer (Maroc-Côte d'Ivoire): La sélection ivoirienne se retire    Températures prévues pour le lundi 08 août 2022    Rabat: Le nouveau parking souterrain Bab Chellah ouvre ses portes au public    Regain de tension entre Israël et le Jihad islamique à Gaza : le Maroc préoccupé    Le chanteur français Daniel Lévi n'est plus    L'Humeur : Deux feux, deux mesures    Eté : Le bronzage, une obsession mauvaise pour la santé    Le Sénégal accuse la police canadienne d'avoir «sauvagement tabassé» une de ses diplomates    12C de l'OMC : Quels intérêts économiques pour le Maroc et l'Afrique ?    Céréales: cinq nouveaux cargos quitteront l'Ukraine dimanche    Magazine : Les Frères Jackfruit, Atlas attitude et Souss system    Gaza : Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation et appelle à éviter davantage d'escalade    Elon Musk accuse Twitter de "fraude"    La revue de presse du samedi 6 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gazoduc Maghreb-Europe, quand El Mundo s'emmêle les pinceaux
Publié dans MarocHebdo le 22 - 06 - 2021

Carlos Segovia est rédacteur en chef adjoint et correspondant économique d'El Mundo à Bruxelles depuis 9 ans. Chroniqueur, il se dit spécialisé en économie et relations internationales, mais également en diffamation et d'attaques contre le Roi du Maroc, Mohammed VI.
Le 13 juin 2021, le journal espagnol El Mundo publie un article intitulé «Mohammed VI arrête la négociation pour renouveler la concession du gazoduc avec l'Espagne qui expire cette année», en référence au gazoduc Maghreb-Europe. L'article d'El Mundo, l'un des plus grands journaux espagnols, manque de précision et de sources. Il ne se base que sur des rumeurs créées par le rédacteur de l'article lui-même, Carlos Segovia.
Qui est ce journaliste qui n'en est pas à sa première publication à charge contre le Maroc et l'institution monarchique? Carlos Segovia est rédacteur en chef adjoint et correspondant économique d'El Mundo à Bruxelles depuis 9 ans. Chroniqueur, il se dit spécialisé en économie et relations internationales, mais également en diffamation et d'attaques contre le Roi du Maroc, Mohammed VI.
Le 23 mai 2021, soit il y a moins d'un mois, il publie une chronique où il s'attaque effrontément au Souverain. Cette fois-ci, il s'attaque à la stratégie énergétique du Royaume et les supposées «exploitations par la monarchie des ressources du Sahara». Pour ses articles, le choix des photos du Souverain, le traitement, les termes choisis et la promotion sur les réseaux sociaux, ne servent qu'un seul objectif: ternir l'image du Maroc et de son Roi. Sur Twitter, le journal a d'ailleurs choisi comme accroche pour l'article sur le gazoduc cette phrase: «Alors que Rabat n'a cessé de critiquer le gouvernement espagnol pour avoir caché son accueil du leader du Polisario, à Alger ils applaudissent».
Absence de réaction marocaine
Que veut faire passer le journal à travers cette provocation? Il ne faut pas être un génie pour le deviner, surtout lorsqu'on sait que le fameux journal algérien Echorouk, pro-régime, a publié, le même jour qu'El Mundo, l'information relative au supposé arrêt des négociations pour le renouvellement de la concession du gazoduc Maghreb-Europe. «El Mundo se veut un journal sérieux, mais sa ligne diffamatoire à l'encontre du Maroc ne cesse de se confirmer. D'autant plus que Carlos Segovia est souvent sollicité dans de grands événements comme le World Economic Forum à Davos et il donne aussi des formations en journalisme. Dommage qu'un enseignant en journalisme ne respecte pas les bases de la déontologie du métier», nous déclare une source ayant requis l'anonymat.
Il faut savoir que, ces derniers mois, le régime algérien a investi plusieurs millions de dollars dans une guerre médiatique contre le Maroc. Alger, avec l'aide de complices installés en France, en Espagne et au Royaume-Uni, a noué des deals avec de grands groupes médiatiques dans le seul but d'attaquer régulièrement le Maroc. Pour le moment, le Maroc n'a pas réagi officiellement à cette énième rumeur.
Mais une source proche du secteur énergétique nous confie que les négociations du renouvellement de la concession du gazoduc Maghreb-Europe, qui prend fin en novembre 2021, sont toujours en cours et que les rumeurs sur l'arrêt des négociations par le Maroc pour faire pression sur l'Espagne sont infondées. Et même si ce contrat n'est pas renouvelé, son impact ne sera conséquent ni sur le Maroc ni sur l'Espagne. Le Maroc n'a reçu en 2020 que 500 millions de dirhams de redevances. «Un montant qui ne va pas provoquer une crise économique au Maroc.
De même, l'Espagne et l'Algérie sont liées par un autre gazoduc direct appelé Medgaz et qui fournit à l'Espagne plus de la moitié de ses besoins en gaz. Toutefois, l'Espagne a intérêt à ce que le gazoduc Maghreb-Europe soit maintenu pour sécuriser ses approvisionnement. D'autre part, si le Maroc ne reçoit plus sa part en gaz, il dispose de plusieurs cordes à son arc», nous déclare notre source, pour laquelle une éventuelle rupture de ce contrat qui court depuis 25 ans, sera un non-événement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.