"L'inspecter Maâqoul", une enquête policière avec une bonne dose d'humour, mercredi à 21h50 sur 2M    La suspension, voire l'expulsion de la «rasd» de l'UA, ne doit pas être considérée comme un tabou (séminaire)    Pegasus: Abdelouafi Laftit annonce qu'il attaque Mediapart en diffamation    Jouahri : le verdissement du système financier est une priorité    Fès: Ouverture du Premier Hackathon "Serious Games"    Banques : Le nombre de guichets bancaires en baisse de 0,4% en 2020, à 6.510 (BAM)    Crédits Relance : Un encours de plus de 44 MMDH à fin juin 2021 (BAM)    Casablanca: fermeture provisoire de la circulation au bd Al Qods    Industries manufacturières: hausse de l'indice des prix à la production en juin    Laâyoune : Charme irrésistible auprès des diplomates et investisseurs    Sefrou : Agriculture bio    Liban : Najib Mikati, de nouveau Premier ministre    Cameroun: une attaque de Boko Haram fait six victimes    Joe Biden accuse la Russie de vouloir perturber les législatives de 2022 aux Etats-Unis    Norvège : Spectaculaire chute d'une météorite    Botola Pro D1 : Le Wydad, Champion 2020 - 2021, recevra son trophée ce soir !    Transfert : Varane officiellement Mancunien pour 5 saisons    FC Séville - PSG : Les Marocains de Séville et de Paris font match nul (2-2)    Journée mondiale contre l'hépatite : Une enquête nationale sur la séroprévalence des hépatites virales sera bientôt publiée    Covid-19 : En France, un salarié pourra être licencié s'il ne dispose pas de pass sanitaire (ministre)    Zour Bladek: Un week-end dans la vallée de l'Ourika    Maroc : Voici le temps qu'il fera ce mercredi 28 juillet    Marrakech : enquête sur un décès après une vaccination Johnson & Johnson    Béni Mellal / Ain Asserdoune : Destination captivante pour les écotouristes    Fondation Mohamed VI. Youssef EL Bakkali : "Notre objectif est d'atteindre dix centres de vacances d'ici 2028"    Accord entre le Real Madrid et Manchester United pour le transfert de Raphaël Varane    Botola Pro : Le RCOZ réussit le pari du maintien, le MAT et la RCAZ relégués, la RSB s'empare de la 4e place    Infosoir/Cinéma : Abdou El Mesnaoui s'exprime sur son nouveau court métrage "Stylo Rouge" (vidéo)    Nasser Bourita en visite dans une Tunisie minée par la crise politique et économique    Macron recouvert de fleurs en Polynésie    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret sur les contrats de partenariat public-privé    Communiqué du CE de l'Istiqlal : Finalisation des listes des candidats et présentation des programmes électoraux    Covid-19 : l'état d'urgence sanitaire prolongé d'un mois au Maroc, jusqu'au 10 septembre    La presse française ou le syndrome de la marocophobie    Sahara : le Malawi ouvre un consulat à Laâyoune    Signature d'une convention de partenariat entre la CNDP, l'OCP et l'UM6P    Le Premier ministre prêt à céder le pouvoir    Le festival «Visa for Movie» du 4 au 8 août à Rabat    Continentales: le Best Of    Taghazout : La SAPST renouvelle son partenariat avec la golfeuse Maha Haddioui    Décès de l'ancien président du Wydad Casablanca, Aboubakr Jdahim    L'aventure olympique prend fin pour de nombreux sportifs marocains    En association avec de nombreux artistes, acteurs et influenceurs : «Berred Sayfek», la nouvelle campagne de Coca-Cola    Final Cut à Venise : «Le mensonge originel» d'Asmae El Moudir retenu    "Nektachfou Bladna": Une soirée placée sous le signe de la bonne humeur, mardi à 21h45    Football: L'équipe nationale U23 en stage de préparation du 28 juillet au 2 août à Mâmoura    Vient de paraître: «Couronne d'épines» de Ali Benziane aux Editions Orion    Décès du penseur et écrivain marocain Mohamed Sabila    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Eaux de baignade : 29 plages interdites cet été
Publié dans Les ECO le 21 - 06 - 2021

Le Département de l'environnement du ministère de l'énergie, des mines et de l'environnement, a présenté, vendredi dernier, les résultats de son programme national de surveillance de la qualité de eaux de baignade et du sable des plages du royaume. Il en ressort que 29 plages situées dans les régions Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra sont interdites à la baignade cet été. Les détails.
L'été, qui marque le démarrage de la saison estivale, commence officiellement aujourd'hui, lundi 21 juin ! Comme à l'accoutumée, le Département de l'environnement, relevant du ministère de l'énergie, des mines et de l'environnement, présente, quelques jours auparavant, les résultats de son programme national de surveillance de la qualité de eaux de baignade et du sable des plages du royaume.
Cette année encore, Mohamed Benyahya, le Secrétaire général du Département de l'environnement et son équipe n'ont pas failli à la tradition. Ils ont organisé une conférence de presse, vendredi dernier, pour présenter les résultats de la surveillance de la qualité des eaux de baignade et du sable des plages. L'objectif étant d'informer les citoyens et citoyennes mais également les promoteurs touristiques sur les plages à éviter cet été, à cause du non respect des normes de salubrité en vigueur.
Le programme a concerné 175 plages
Cette année, le programme de surveillance a enregistré un important bond en avant, puisque le nombre de plages scrutées a atteint 175 (461 stations) en 2020, contre 79 en 2002 et seulement 18 en 1993. Sur ce total, les résultats ont montré que 87,06% des stations sont conformes avec l'enregistrement d'une augmentation de la catégorie «Excellente », ce qui reflète les efforts déployés notamment en matière d'assainissement liquide et infrastructures sanitaires par les acteurs, les opérateurs et les gestionnaires des plages pour l'amélioration de la qualité des eaux de baignade. Par contre, 12,94% des stations sont non conformes, ce qui représente 55 stations, réparties sur 29 plages situées dans les régions Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra, Souss-Massa et Dakhla-Oued Ed Dahab (voir tableau).
Les principales causes de dégradation de ces plages, interdites donc à la baignade cet été, sont dues à l'influence des rejets d'eaux usées et les apports des Oueds et des cours d'eau, conjuguées à l'insuffisance des infrastructures d'hygiène in situ. À signaler que l'évaluation et la classification de la qualité des eaux de baignade des plages se fait conformément à la norme marocaine NM.03.7.199, qui vise à instaurer une gestion proactive de la qualité des eaux de baignade. En effet, elle est fondée sur une classification des eaux de baignade basée sur le traitement statistique des résultats des quatre dernières années, à savoir 2017, 2018, 2019 et 2020 et suivant quatre catégories de qualité : «Excellente», «Bonne», «Suffisante» et «Insuffisante». Les plages et stations classées dans les trois premières catégories citées sont conformes à la baignade ; tandis que les autres notées «insuffisantes » sont non conformes à la baignade.
À noter que les seuils de conformité sont plus sévères que l'ancienne norme. En effet, la nouvelle norme intègre l'élaboration de profils de gestion des eaux de baignade. Des profils qui consistent, d'une part, à identifier les sources de pollution susceptibles d'avoir un impact sur la qualité des eaux de baignade et pouvant affecter la santé des baigneurs ; et d'autre part, de proposer des plans d'action et de gestion en tant qu'outils d'aide à la prise de décision. Au total, 161 profils des eaux de baignade ont été réalisés jusqu'à 2020, dont 26 ont fait l'objet d'une actualisation selon les exigences de la nouvelle norme.
Pas de crainte à propos de la qualité du sable
Concernant le sable, le Département de l'environnement a fait la surveillance de la qualité au niveau de 60 plages, où il a initié des campagnes de prélèvement du sable pour analyses physico-chimiques et mycologiques (différents dermatophytes) et des campagnes de typologie des déchets marins des plages. Selon les résultats des analyses chimiques du sable, seules des traces bénignes de certains éléments ont été enregistrées sans dépasser les seuils de référence. Alors que la qualité mycologique a révélé la présence de quelques champignons au niveau de certaines plages, champignons qui ne présentent pas non plus de risque pour la santé.
S'agissant des déchets marins trouvés dans les plages, ils sont à près de 86% constitués de «plastique/polystyrène» au niveau national. Des « mégots et filtres de cigarettes », « bouchons et couvercles en plastique » et « emballages de chips /de friandises / baguettes de bonbons » ont été également trouvés.
Ces derniers se positionnent en tête du classement des TOP 10 et représentant à elles seules 61% de la totalité des déchets collectés au niveau national. Rappelons que le département de l'Environnement assure annuellement la surveillance de la qualité des eaux de baignade et du sable des plages marocaines, en partenariat avec plusieurs acteurs notamment : la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement, le ministères de l'Intérieur, de l'Equipement et de la Santé ainsi que la Protection civile et la Gendarmerie. Les résultats annuels de cette surveillance sont présentés à la presse et aux mass-médias au début de chaque saison estivale. Ils sont également disponibles sur le site web du Laboratoire national des études et de surveillance de la pollution (LNESP). 
Aziz Diouf / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.