Nouveau siège de la MAP à Casablanca    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    Préscolaire: Amzazi dresse le bilan    Températures min et max prévues - Samedi 20 Juillet 2019    Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Olympiade internationale de mathématiques. Brillante prestation marocaine    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Le Roi Mohammed VI félicite l'équipe algérienne pour sa victoire    La FRMF annonce un nouveau règlement concernant les agents sportifs    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    Meknès : 30 ans de prison pour avoir tué son ami à coups de rasoir    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Grogne à la CGEM    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Eliminatoires de la CAN 2021    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Communiqué du Bureau politique du PPS    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    Bouillon de culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'université Ibn Zohr en apothéose!
Publié dans Albayane le 24 - 06 - 2019

L'une des citations les plus fréquentes de notre vécu quotidien serait sans doute, celle qui revient à chaque fois qu'une personne, souvent basse et mesquine, tente de fustiger une autre dont le profil est largement supérieur. "L'arbre qu'on s'acharne à lapider, donne forcément des fruits !".
Cette maxime parfumée de rhétorique conviendrait, à coup sûr, à l'état paradoxal qui marque, de bout en bout, le parcours du Dr Omar Halli, en tant que président de l'université Ibn Zohr de pas moins de cinq régions du sud. Comment comprendre l'attitude bornée de certaines gens qui s'obstinent à émousser l'éloquent passage d'un stratège avéré de la gestion, alors que tout le monde ne cesse l'encenser, depuis son investiture? De la myopie qui circule dans les parages intentée, chaque fois, par les mêmes personnes récidivistes!
Récemment, on s'en prend encore cette machine infernale qui ne d'atterrir à faire fleurir les bâtisses un peu partout dans immense espace régional de plus de la moitié territoire national, d'implanter les équipements les plus huppés dans les structures bâties, de sillonner de long en large cette chevauchée herculéenne pour superviser, accompagner et anticiper sur les perspectives, de tisser les passerelles entre toutes les composantes des projets lancés dont l'étudiant trône au cœur, de mette à l'avant les valeurs de l'université, en tant que référence citoyenne de la nation…Froidement et sans aucune vergogne, les mauvaises langues ne trouvent pas mieux que d'affadir cet effort faramineux hors pair!
Franchement, quelle mouche a bien piqué ces briseurs qui n'ont jamais eu de cesse, depuis longtemps, de voir ces prouesses saillantes autrement ? Certes, le dicton précité irait bien à ces paradoxes, car il est bien connu dans le comportement social que plus on réussit, plus on jalouse. Cependant, dans le cas d'espèce, on est en face de psychopathes qui, à force de voir monter les édifices, la rage maladive monte d'un cran.
On ne peut alors que déplorer cette situation dans laquelle s'ébattent non seulement les collègues grincheux mais également d'autres à leur solde. Cette tempête envenimée qui s'est déjà déclenchée à la veille de sa reconduction à la tête de l'université Ibn Zohr d'Agadir, se réveille aujourd'hui comme si le président allait postuler un troisième mandat, alors que le lui interdisait. Pourquoi toute cette haine, à quelques jours de son départ? Seuls les esprits réducteurs ont la réponse. Par contre, le partant mérite un vibrant hommage pour tous les services qu'il a rendu durant un itinéraire tout feu, tout flamme, n'en déplaise aux renégats!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.