Communiqué du bureau politique du PPS    Une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan    Le FC Barcelone tient son nouveau défenseur !    Le HUSA assure son maintien, le CAYB menacé    Vahid Halilhodzic tiendra une conférence de presse    Roland-Garros: Serena Williams déclare forfait    Les condoléances du Parti du Progrès et du Socialisme    Hong Kong: Arrestation de Joshua Wong    TikTok : La bataille juridique s'achèvera-t-elle ?    L'Algérie a besoin d'un prix du baril de pétrole à 157,2 dollars pour équilibrer son budget    Le «nœud»    Années 30. Comment vivaient les Juifs du Maroc    Cour des Comptes : L'encours à la dette a plus que doublé durant la dernière décennie    La pandémie de Covid-19 a rappelé au monde «la communauté de notre destin»    Les enfants, les adolescents et les maladies cardio-vasculaires    Vidéo : Basma Hammouchia rejoint les rangs de la brigade des policiers en herbe    Naima ou l'injustice territoriale    «Les Gnawa de Lalla Mimouna», de M'bark El Haouzi et Erwan Delon aux Editions l'Harmattan    Rentrée scolaire: quid de l'enseignement de l'amazighe?    La Chikha est avant tout une guerrière    CNSS : nouveau soutien au profit des entreprises [Document]    Casa-Transports accélère l'élaboration des contrats d'exploitation des futures lignes de tram    Imam Mahmoud Dicko: dans les situations difficiles, le Maroc "est le premier pays qui vient au secours du Mali"    Abdeslam Seddiki pointe du doigt les « réalisations et les grandes réformes » du gouvernement    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Cour des comptes: dégringolade du rendement des principaux impôts    Marsa Maroc : CA de 1 454 MDH au 30 juin    Des Marocains bloqués à Melilia bientôt rapatriés    Enfant tuée à Tafoughalt : un suspect interpellé et mis en garde à vue    L'OMS enquête sur des accusations de crimes sexuels liées à l'épidémie d'Ebola en RDC    Le nouvel Émir du Koweït prête serment    Colère en Inde après la mort d'une jeune femme à la suite d'un viol collectif    Présidentielle américaine : le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden sombre dans la confusion générale    Restitutions d'œuvres d'art : la gestion française du dossier laisse à désirer    Subventions accordées aux artistes: le coup de gueule de Latifa Raafat (VIDEO)    Aït Taleb: « le Maroc n'est pas à l'abri d'une nouvelle vague » (VIDEO)    Nadia Fettah: « La promotion du tourisme est tributaire de la réouverture des frontières »    Roland, Strasbourg et Hambourg    Impôts: La DGI propose de nouvelles fonctionnalités en ligne    Industrie: Baisse de l'indice des prix à la production en août (HCP)    Covid-19 au Maroc: triste bilan des décès    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'université Ibn Zohr en apothéose!
Publié dans Albayane le 24 - 06 - 2019

L'une des citations les plus fréquentes de notre vécu quotidien serait sans doute, celle qui revient à chaque fois qu'une personne, souvent basse et mesquine, tente de fustiger une autre dont le profil est largement supérieur. "L'arbre qu'on s'acharne à lapider, donne forcément des fruits !".
Cette maxime parfumée de rhétorique conviendrait, à coup sûr, à l'état paradoxal qui marque, de bout en bout, le parcours du Dr Omar Halli, en tant que président de l'université Ibn Zohr de pas moins de cinq régions du sud. Comment comprendre l'attitude bornée de certaines gens qui s'obstinent à émousser l'éloquent passage d'un stratège avéré de la gestion, alors que tout le monde ne cesse l'encenser, depuis son investiture? De la myopie qui circule dans les parages intentée, chaque fois, par les mêmes personnes récidivistes!
Récemment, on s'en prend encore cette machine infernale qui ne d'atterrir à faire fleurir les bâtisses un peu partout dans immense espace régional de plus de la moitié territoire national, d'implanter les équipements les plus huppés dans les structures bâties, de sillonner de long en large cette chevauchée herculéenne pour superviser, accompagner et anticiper sur les perspectives, de tisser les passerelles entre toutes les composantes des projets lancés dont l'étudiant trône au cœur, de mette à l'avant les valeurs de l'université, en tant que référence citoyenne de la nation…Froidement et sans aucune vergogne, les mauvaises langues ne trouvent pas mieux que d'affadir cet effort faramineux hors pair!
Franchement, quelle mouche a bien piqué ces briseurs qui n'ont jamais eu de cesse, depuis longtemps, de voir ces prouesses saillantes autrement ? Certes, le dicton précité irait bien à ces paradoxes, car il est bien connu dans le comportement social que plus on réussit, plus on jalouse. Cependant, dans le cas d'espèce, on est en face de psychopathes qui, à force de voir monter les édifices, la rage maladive monte d'un cran.
On ne peut alors que déplorer cette situation dans laquelle s'ébattent non seulement les collègues grincheux mais également d'autres à leur solde. Cette tempête envenimée qui s'est déjà déclenchée à la veille de sa reconduction à la tête de l'université Ibn Zohr d'Agadir, se réveille aujourd'hui comme si le président allait postuler un troisième mandat, alors que le lui interdisait. Pourquoi toute cette haine, à quelques jours de son départ? Seuls les esprits réducteurs ont la réponse. Par contre, le partant mérite un vibrant hommage pour tous les services qu'il a rendu durant un itinéraire tout feu, tout flamme, n'en déplaise aux renégats!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.